Les restructurations d'entreprises

Rachel BEAUJOLIN-BELLET, Géraldine SCHMIDT

Les restructurations défraient la chronique, semblent régulièrement déferler sur des secteurs ou des territoires, et inquiètent toujours. Comment comprendre ce phénomène devenu permanent et universel ? Quels en sont les mécanismes de décision et de mise en œuvre ? Quels effets produisent les restructurations accompagnées de suppressions d’emplois sur les individus et sur les organisations ? Comment sont-elles régulées ? Quelles sont les postures et les marges de manœuvre des acteurs dans ces processus qui semblent s’imposer à tous ?
Des licenciements, des « plans de volontariat », des mesures d’adaptation, la recherche de synergies ou d’autres réorganisations sont annoncés : de quels mouvements ces pratiques relèvent-elles ? Que signifient-elles ? Sont-elles équivalentes ?
À partir d’un panorama des connaissances actuelles sur ce phénomène protéiforme, les auteures mettent en exergue à la fois les systèmes de contraintes qui s’imposent aux uns et aux autres, mais aussi les champs des possibles qui peuvent être dessinés.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°594
Parution : 08/03/2012
ISBN : 9782707158246
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Rachel BEAUJOLIN-BELLET

Rachel Beaujolin-Bellet est professeure à Reims Management School, et membre du GREGOR, IAE de Paris. Ses travaux portent sur les restructurations, les suppressions d'emplois et les relations sociales.

Géraldine SCHMIDT

Géraldine Schmidt est professeure des universités, IAE de Paris, université Paris-Sorbonne et responsable du laboratoire GREGOR. Elle est coresponsable scientifique de la chaire « Mutations-Anticipations-Innovations » de l’IAE de Paris. Ses travaux portent sur les suppressions d’emplois, les mobilités professionnelles et la flexibilité.

Vidéos


jeudi 9 avril 2015



 

Table des matières

Introduction
I / Restructurations : de quoi parle-t-on ? Pourquoi et comment en décide-t-on ?
Restructurations d’entreprises : un concept, des concepts
Un foisonnement de termes - Downsizing, reengineering, restructuring - Restructuration, reconversion, reclassement - Trois niveaux de lecture : structures, organisation du travail, relations d’emploi
Une connaissance statistique partielle des restructurations
Au niveau national, un système d’information cloisonné et partiel - Au niveau européen, la création d’un observatoire en réponse aux difficultés
Des formes variées pour un phénomène universel et permanent
Les restructurations, un phénomène nouveau ? - Des restructurations de crise aux restructurations de compétitivité - Des restructurations permanentes et protéiformes : un phénomène universel
Les restructurations, fruits de décisions intentionnelles
Différents registres de décisions - La justification des décisions : cause économique exogène ou décision stratégique ? - Logique financière ou logique industrielle ?
Des processus de décisions complexes
L’identification d’un sureffectif et le poids des instruments de gestion - Le poids et la diffusion de normes de saine gestion : une décision mimétique ? - Des processus contingents : gouvernance, temporalité, proximité
II / La mise en oeuvre des restructuration accompagnées de suppression d'emploi
Les restructurations, un phénomène à analyser de façon encastrée : l’apport de typologies
Le cadre juridique des licenciements collectifs pour motif économique et le plan de sauvegarde de l’emploi
Le licenciement collectif pour motif économique- Les principales obligations de l’employeur lors de la préparation et de la mise en œuvre d’un PSE - La régulation administrative et juridique des licenciements pour motif économique - Les accords de méthode - PSE, GPEC ou GPPSE ?
Les mesures d’accompagnement des suppressions d’emploi
L’organisation de reclassements internes ou l’activation de mobilités internes - Le poids historique des préretraites - La place des primes supra-conventionnelles - Les dispositifs de reclassement externe - Les commissions paritaires de suivi des cellules de reclassement : quel contrôle ? - La revitalisation des bassins d’emploi
Acteurs et jeux d’acteurs lors de la mise en œuvre de plans de sauvegarde de l’emploi
Les employeurs exposés : une pluralité de postures - Les représentants du personnel, pris en tension - Les acteurs tiers, entre intervention directe et expertise
Du PSE classique aux mesures « discrètes » de suppression d’emploi
L’hétérogénéité des plans de suppressions d’emploi et la crise de la régulation sociale
III / Les effets des restructurations : complexité et contingence
Restructurations et performances des organisations : des relations controversées et instables
Les performances boursières à court terme - Les performances économiques à moyen et long terme
Les coûts des restructurations : au-delà des coûts directs, des coûts induits et cachés
De l’évaluation des coûts directs à la recherche des coûts cachés - Déstructuration des compétences et des savoirs, et effets sur l’innovation - Des incidences en termes de réputation et d’image - Des effets sur le contrat psychologique
Les victimes des restructurations : des trajectoires chaotiques
À court terme, des dispositifs de reclassement difficiles à évaluer et aux résultats décevants - À moyen et long terme, des trajectoires individuelles déstabilisées - Des effets modérateurs : la qualité des dispositifs d’accompagnement et les stratégies individuelles - Plus généralement, une déstandardisation et déchronologisation des parcours de vie - La gestion des transitions professionnelles emploi/chômage : un enjeu politique et économique
Les survivants des restructurations : des malaises occultés
Des effets positifs, dans certains cas - Le « syndrome du survivant », le plus souvent - Des réactions instables et contingentes
Les « exécutants » des restructurations : des managers mis à mal
Des injonctions paradoxales génératrices de stress - Gestion du changement et construction de sens
La capacité de résilience émotionnelle des managers intermédiaires face aux restructurations - Des marges de manœuvre possibles ?
Les effets sur la santé des individus, partants et restants
La dimension territoriale des restructurations et de leurs effets
Le global versus le local - Les conséquences territoriales des restructurations
IV / Dépasser les « bonnes pratiques » de gestion des restructurations
Profusion et limites des « bonnes pratiques » managériales
Des rapports successifs, en France et en Europe, aux lignes directrices communes
L’anticipation : de l’idée émergente au leitmotiv - La négociation et/ou la coopération : pour une approche multi-acteurs et multiniveaux - La nécessité (et la difficulté) d’évaluer les dispositifs et les pratiques - Au plan territorial, des actions pour anticiper et négocier les restructurations
Une boîte à outils « fonctionnelle » pour la gestion des restructurations
Quelles responsabilités dans la gestion des restructurations ?
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

COMPANY RESTRUCTURING



Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites