Sociologie de l'immigration

Andrea REA

Depuis plus d’un siècle, de manière différente aux États-Unis et en Europe, la sociologie a produit des recherches empiriques et forgé des concepts pour comprendre l’immigration. La sociologie de l’immigration traite de trois processus distincts : la mobilité humaine, l’intégration des immigrés et de leurs descendants, et la pluralisation des sociétés contemporaines qui en découle.
Cet ouvrage propose une synthèse des travaux américains et européens, notamment français. Il restitue les résultats théoriques et empiriques en les inscrivant dans leur contexte. L’intégration des migrants et de leurs descendants ne correspond pas à un modèle unique. Elle est déterminée socialement et historiquement. Le regard croisé permet de constater la convergence des questions posées et la diversité des réponses concernant la manière dont les sociétés et les États incorporent les immigrés et leurs descendants. Si la sociologie de l’immigration est aussi une sociologie de l’État, la construction européenne a conduit à des convergences sans pour autant effacer les effets des modèles nationaux.

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°364
Parution : 18/02/2021
Format : EPub
ISBN papier : 9782348059605 ISBN numérique: 9782348059612

Andrea REA

Andrea Rea, professeur de sociologie à l’université libre de Bruxelles est directeur du Groupe d’étude sur l’ethnicité, le racisme, les migrations et l’exclusion (GERME). Il est l’auteur de Jeunes immigrés dans la cité (Labor, Bruxelles, 2001) et co-éditeur de Immigration et intégration des immigrés en Belgique francophone, Un état des savoirs, (2007).

Table des matières

Introduction
I / Les migrations internationales
Les approches macrostructurelles
Les approches des réseaux sociaux
Les lectures transnationales
Genre et migration
Sociologie politique des migrations
II / Sociologie historique des migrations en Europe
Les migrations de travail ordonnées (1945‑1974)
Vers la migration de peuplement (1974‑1989)
Les migrations irrégularisées (1989‑2004)
Les migrations dérégulées (2004-…)
III / Chicago : naissance de la sociologie de l’immigration
Le contexte social et scientifique
Organisation, désorganisation et réorganisation
L’assimilation et le cycle des relations raciales
Ville et ghetto
L’héritage de Chicago
IV / Assimilation, ethnicité et racialisation aux États-Unis
Frontière raciale et subordination politique
Groupes ethniques et groupes raciaux
Assimilation
Émergence de l’ethnicité
Les nouvelles théories de l’assimilation
V / La sociologie de l’immigration en France et en Europe : une lente constitution
Le déni de mémoire
Les obstacles épistémologiques
Le problème immigré
Le travail pionnier de Sayad en France
La sociologie britannique des race relations
De l’objet minorisé à sa surexposition
VI / Intégration et discriminations en France
De l’intégration à la discrimination
Performances scolaires et ethnicisation
Intégration par le travail et discrimination à l’emploi
Logement et ségrégation spatiale
Une assimilation segmentée en France ?
VII / Citoyenneté, nationalité et reconnaissance
De l’étranger au demi-citoyen
Du demi-citoyen au national
Les politiques d’intégration civique
Pluralisation des sociétés d’immigration
Des modèles nationaux d’intégration
VIII / Frontières et altérités
Majoritaire et minoritaires
Ethnicité et ethnicisation
Race, racisme, racialisation
Conclusion
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites