Introduction à Claude Lefort

Nicolas POIRIER

Cette introduction à la pensée et l’œuvre de Claude Lefort (1924-2010) met en lumière la réflexion particulièrement novatrice du philosophe sur la démocratie, nourrie de l’expérience du totalitarisme, notamment sous sa forme stalinienne.
Après être revenu sur l’engagement militant de Lefort au sein du groupe Socialisme ou Barbarie et sur les raisons qui l’ont conduit à s’éloigner du projet révolutionnaire, cet ouvrage montre ce que doit sa pensée à la réflexion philosophique développée par le philosophe Maurice Merleau-Ponty, particulièrement sur les questions de société, de politique et d’histoire. Il fait aussi ressortir l’immense travail de réinterprétation de Machiavel accompli par Lefort, qui a débouché sur une théorisation de la démocratie en tant que régime capable de faire vivre la conflictualité inhérente au politique. Il explique enfin comment Lefort a approfondi sa réflexion sur la démocratie à partir de Tocqueville notamment, et cherché à redonner un contenu politique à l’idée des droits de l’homme.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°742
Parution : juin 2020
ISBN : 9782348055867
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348055874

Nicolas POIRIER

Nicolas Poirier est enseignant et chercheur en philosophie, rattaché au laboratoire Sophiapol de l’université Paris-Nanterre. Il a publié dernièrement Canetti. Les métamorphoses contre la puissance (2017) et Castoriadis. Du chaos naît la création (2019). Il travaille actuellement sur le lien entre l’exil et la création littéraire.

Extraits presse

La pensée de Claude Lefort mériterait de retenir davantage l'attention dans la situation politique et sociale actuelle. [...] [Un] travail d'histoire de la pensée politique à la fois exigeant et accessible.

23/06/2020 - Jean Bastien - Nonfiction.fr

 

Penseur de la conflictualité, de la division originaire du social et de l’indétermination du champ politique, Claude Lefort a légué une œuvre qui se laisse difficilement synthétiser en concept-clés, et ce en raison de la tâche qu’il s’est donnée comme philosophe : non pas projeter sur l’Histoire une théorie fermée, qui livrerait des réponses définitives aux questions de notre temps, mais décrire ce qui fait la vie même de la société, à savoir le rapport des humains au pouvoir et leur désir insatiable de liberté. [...] L’introduction à ces thèmes essentiels, telle qu’offerte par Nicolas Poirier, fournit à n’en pas douter d’importants repères au lecteur qui voudra s’aventurer dans l’œuvre de Lefort.

07/07/2020 - Revue Ballast

 

Table des matières

Introduction
I/ Socialisme ou Barbarie : l’analyse critique du capitalisme bureaucratique

Lefort élève de Merleau-Ponty
Un engagement politique précoce – Une double influence : la phénoménologie et le marxisme
Le groupe et la revue Socialisme ou Barbarie : les ambiguïtés du projet révolutionnaire
L’auto-organisation ouvrière – Le groupe et la revue Socialisme ou Barbarie– Un parti d’avant-garde ou un organe de réflexion et de critique ?
L’expérience prolétarienne
Une phénoménologie historique du mouvement ouvrier – La subjectivation ouvrière – La critique de la bureaucratie comme classe dominante
L’analyse du phénomène totalitaire
Au-delà de la mythologie révolutionnaire – La nature de l’État totalitaire – La polémique avec Sartre à propos du communisme
II/ L’historicité contre le savoir absolu
L’illusion du savoir absolu et la reconnaissance de l’altérité
De la critique du parti à la critique du projet de société autonome – L’impossible maîtrise du social et le mythe de l’histoire achevée – Maurice Merleau-Ponty
Repenser l’histoire et la société à partir de l’anthropologie et de la psychanalyse
Le détour par l’ethnologie – Du clivage du sujet à la division sociale
Entre philosophie et politique : penser le monde avec Merleau-Ponty
Repenser l’histoire en dehors du cadre philosophique hérité – Penser au contact de l’être sauvage
Mai 68 : la pensée à l’épreuve de l’événement
L’ébranlement du mode de domination bureaucratique – Mai 68 et ses interprétations – Un désordre créateur
III/ La division originaire du social et le conflit politique
De Marx à Machiavel : la division sociale
La redécouverte de la politique – Le caractère indépassable de la division sociale – Au-delà du machiavélisme
La conflictualité sociale
La dimension symbolique du pouvoir – Une revendication infinie de liberté
Le refus de la domination
Démocratie sauvage – L’énigme de la servitude volontaire
Retour sur la révolution hongroise de 1956
L’ébranlement de l’édifice bureaucratique – Assumer le principe de la division sociale – Les revues Textures et Libre
IV/ L’indétermination démocratique
L’avènement de la démocratie
Au-delà d’un simple régime politique : la démocratie comme forme de vie sociale – La démocratie ou le régime de l’indétermination
La forme du pouvoir démocratique
La place vide du pouvoir – Mettre à nu les fondements du politique
Droit et démocratie
La dimension politique du droit – Les droits de l’homme comme matrice d’une politique de l’émancipation – Penser politiquement les droits de l’homme
La domination totalitaire
De la révolution démocratique à son renversement totalitaire – À propos du totalitarisme – La logique totalitaire et la figure de l’egocrate
Conclusion
Repères bibliographiques

Droits étrangers

INTRODUCTION TO CLAUDE LEFORT




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites