La comptabilité carbone

Arnaud BROHÉ

Volontaire ou obligatoire, la comptabilité carbone se développe rapidement, de l’échelon onusien aux collectivités locales, sans toujours être coordonnée. En seulement dix ans, la comptabilité carbone s’est introduite au sein de nombreux centres décisionnels. À terme, cette nouvelle discipline ambitionne de contrôler et réduire l’impact des activités humaines sur le climat, notamment en mettant un prix sur les émissions de carbone d’un nombre croissant d’acteurs.
Ce livre présente le contexte historique de l’émergence de la comptabilité carbone et évalue le chemin parcouru depuis la conférence de Rio en 1992 et la signature du protocole de Kyoto en 1997. De la mise en place du marché du carbone européen au développement de l’affichage carbone sur les produits de consommation, cet ouvrage offre une présentation claire sur un sujet crucial dans le cadre de la transition énergétique et écologique.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°622
Parution : juillet 2013
ISBN : 9782707169396
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Arnaud BROHÉ

Arnaud Brohé est titulaire du cours de management environnemental à l’Université libre de Bruxelles et associé au sein de CO2logic, un bureau d’études spécialisé dans le calcul, la réduction et la compensation du carbone.

Extraits presse

La comptabilité des émissions de carbone s’est imposée comme un outil de gestion environnementale, tout particulièrement en 2005, après l’entrée en vigueur du protocole de Kyoto. Elle est ensuite devenue inévitable dans la communication des grands groupes et sur l’affichage des produits de consommation courante. Arnaud Brohé revient en détail sur l'histoire et les ressorts techniques de ces notions désormais courante: empreinte, bilan, taxe carbone, etc. On comprend que cette comptabilité, à l'instar d'autres outils environnementaux, n'est pas une science exacte, mais s'appuie sur des modélisations mathématiques actualisées en permanence, puisque l'on ne peut rejeter un gramme de dioxyde de carbone (CO2) et en mesurer concrètement les conséquences sur le climat. On se rend compte aussi que, si cet instrument n'a jamais été aussi important, la diversité de ses applications économiques appelle à une grande vigilance.

01/11/2013 - Jean-Sébastien Mora - Le Monde diplomatique

 

Table des matières

Introduction
I / La genèse de la comptabilité carbone
L’effet de serre : un phénomène naturel amplifié par l’activité humaine
Croissance soutenue des émissions de GES
Des émissions qui ont doublé depuis 1970 - Des sources diffuses
Les changements climatiques affectent de nombreux écosystèmes
La reconnaissance du problème au niveau politique : de Rio à Doha
La CCNUCC ambitionne de stabiliser les concentrations - Le Protocole de Kyoto fixe des objectifs contraignants - La difficulté de trouver un second souffle
II / Les principes de bases de la comptabilité carbone
Les unités de mesure
La tonne équivalent CO2 comme étalon de mesure - Carbone ou CO2 ?
Carbone biogénique et puits de carbone
Le cas particulier du secteur aérien
Calcul ou mesure ? Le rôle des facteurs d’émission
Données primaires et données secondaires
La notion de périmètre
III / Les inventaires officiels : l'approche cadastrale
Le rapport d’inventaire national - Les lignes directrices du GIEC - Les méthodologies dans le cadre du SCEQE
IV / Les inventaires volontaires : l'approche « empreinte »
Introduction aux « empreintes carbone »
L’empreinte carbone organisationnelle
Le GHG Protocol - Le Bilan Carbone® - Les Guidelines for Company Reporting on Greenhouse Gas Emissions (Royaume-Uni)- Vers une obligation de rapportage de l’empreinte carbone pour les organisations ?
L’empreinte carbone produit
Analyse du cycle de vie des produits et services - Les étapes d’une ACV - L’allocation des émissions entre coproduits - Publicly Available Specification 2050 (PAS 2050) - Le GHG Protocol Product Life Cycle Accounting and Reporting Standard
Vers une normalisation internationale ?
Les normes ISO 14040 et 14044 : les normes sur les analyses du cycle de vie - L’ISO 14064 : la norme pour les inventaires des émissions de GES - L’ISO 14067 : la norme pour les empreintes carbone de produits- L’ISO 14069 : la norme précisant le scope 3
Vers un affichage carbone sur les produits ?
La pression des distributeurs - Vers une norme d’affichage environnemental des produits ?
V / L’inventaire monétaire : quel est le coût d'une tonne de CO2 ?
Analyse coûts-avantages de l’action pour le climat
Analyse coûts-efficacité de l’action pour le climat
Vers une valeur tutélaire du carbone ?
VI / Internationalisation de l'inventaire physico-chimique dans les décisions économique et politiques
Des outils variés, mais complémentaires
Les taxes carbone
Taxes ou marché du carbone ?
Éléments constitutifs d’un marché du carbone
La mise en place d’un marché du carbone
Kyoto et le marché du carbone
Plafonnement et échange de quotas sous Kyoto - Le Mécanisme de développement propre - La mise en œuvre conjointe
Le marché du carbone européen
Un apprentissage par la pratique - Fraudes et régulation du marché du carbone européen - Reconnaissance des mécanismes de projets de Kyoto - Chute des prix et appels à l’intervention
Les autres marchés du carbone
Marchés opérationnels en Australie et Nouvelle-Zélande - Système volontaire au Japon, pilotes en Chine et compensation domestique à Taïwan - Initiatives locales aux États-Unis et au Canada
La compensation volontaire des émissions de GES
Principe simple, risque de greenwashing - Plus de vingt années d’expériences volontaires - Quel encadrement pour les consommateurs ?
Conclusion
Liste des acronymes et abréviation
Glossaire
Rrepères bibliographiques.

Droits étrangers

CARBON ACCOUNTING




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com