L'évaluation de la performance individuelle

Patrick GILBERT, Jocelyne YALENIOS

L’évaluation des personnes, des actions, des organisations et des institutions est une activité permanente dans tout système social. De nombreux observateurs relèvent qu’elle n’a cessé d’étendre son influence et tous soulignent aujourd’hui sa centralité dans de multiples champs (entreprises, éducation, action publique, médico-social, etc.). Dans une organisation, la performance fait couramment l’objet d’évaluation.
Cet ouvrage s’intéresse spécialement à l’évaluation des individus dans les organisations et aux dispositifs par lesquels elle est mise en œuvre. L’évaluation des personnes est envisagée comme reliée à l’environnement économique et social et ouverte à une diversité d’interprétations.
Les auteurs exposent les approches théoriques les plus marquantes, classées en grandes rubriques (théories normatives, théories critiques et théories institutionnelles). Pour finir sont proposés les éléments d’une théorie des dispositifs d’évaluation qui combine plusieurs apports.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°691
Parution : juin 2017
ISBN : 9782707188922
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Patrick GILBERT

Patrick Gilbert est professeur en sciences de gestion à l’IAE de Paris (université Paris-I Panthéon-Sorbonne). Ses travaux et ses enseignements portent sur l’instrumentation de gestion, ses modes de construction et ses effets sur les conduites et sur la performance organisationnelle.

Jocelyne YALENIOS

Jocelyne Yalenios est maître de conférences en sciences de gestion à l'EM de Strasbourg (université de Strasbourg). Ses travaux de recherche et ses enseignements portent sur les pratiques d'évaluation individuelle et le management de la performance au travail.

Table des matières

Introduction
Un projet descriptif, analytique et compréhensif
L’évaluation : une pratique à l’épreuve des théories
Organisation de l’ouvrage
I / L’évaluation de la performance en perspective
Fondements et objets
Performance(s), un singulier pluriel - Les « rejetons » de la performance - Qu’est-ce que l’évaluation ? - L’univers des valeurs et la relativité de la mesure - L’évaluation de la performance individuelle
Petite histoire des pratiques formalisées d’évaluation de la performance
Au début fut la notation - De la notation à l’entretien d’appréciation - Le management par objectifs et l’évaluation « objectifs-résultats » - Où en est-on aujourd’hui ? - Trois périodes ou trois modèles ?
Conclusion
II / Les théories normatives
L’évaluation vue comme science positive
La théorie des tests et l’idéal psychotechnique - L’évaluation des compétences comme révélateur de la performance - Les critiques de l’évaluation comme science positive
L’évaluation vue comme nécessité gestionnaire
L’évaluation comme contexte psychosocial d’échanges - L’évaluation comme pratique inscrite dans le management par les objectifs - Les critiques de l’évaluation comme nécessité gestionnaire
Conclusion
III / Les théories critiques
L’évaluation comme vecteur de domination et la critique idéologique
Critique de la gestion et évaluation des personnes - La sociologie de la gestion - La perspective sociocognitive
Évaluation et savoir-pouvoir : l’évaluation comme contrôle social
L’évaluation comme exercice du pouvoir disciplinaire - L’auto-évaluation comme technique de soi
L’évaluation comme manipulation de la subjectivité et la critique clinique
Une évaluation au service d’un projet manipulatoire - La critique du technicisme
Portée et limites de la critique de l’évaluation
De l’utilité de la critique - Critique de l’évaluation ou critique de la gestion ? Recentrer la critique
Conclusion
IV / Les théories institutionnalistes
L’évaluation comme expression de valeurs culturelles
L’approche par les valeurs sociétales - L’approche ethnographique des cultures nationales
L’évaluation comme convention de valeur
L’évaluation comme convention de jugement de qualité - L’évaluation comme compromis organisationnel - L’évaluation prise dans les conventions organisationnelles
L’approche processuelle : l’évaluation comme construction sociale
L’évaluation comme dynamique institutionnelle - L’évaluation comme révélateur d’un processus de structuration
Conclusion
V / Vers une théorie des dispositifs d’évaluation
L’évaluation comme dispositif sociotechnique
Dispositif et instrumentation d’évaluation - Explorer la partie immergée de l’iceberg - Trois dimensions : structurelle, fonctionnelle et processuelle
La dimension structurelle : ce dont est fait un dispositif d’évaluation
La dimension fonctionnelle : l’agence des dispositifs d’évaluation
Quand un dispositif d’évaluation « fonctionne » - La fonction épistémique - La fonction pragmatique - La fonction politique
La dimension processuelle : le mode d’existence des dispositifs d’évaluation
Genèse, inscription et usage : trois processus distincts - La genèse instrumentale - L’inscription organisationnelle - L’usage situé - Processus, fonctions et structure
Conclusion
Conclusion
Repères bibliographiques
.


Droits étrangers

INDIVIDUAL PERFORMANCE EVALUATION




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com