Les théories des crises économiques - Bernard ROSIER

Les théories des crises économiques

Bernard ROSIER

Les crises économiques sont-elles inéluctables ? Quel rôle jouent-elles dans la croissance économique ? Quelles sont la nature et l’ampleur des désaccords entre les théoriciens des crises ? Ce livre s’intéresse aux principales théories des crises pour mieux comprendre la situation économique actuelle. C’est aussi dans cette perspective qu’il présente les enseignements apportés par les analyses des fluctuations économiques des XIXe et XXe siècles, plus particulièrement celles de la crise de 1929.

Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°56
Parution : 07/05/2003
ISBN : 9782707140050
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Bernard ROSIER

Bernard Rosier (1937-1990) était professeur d'économie à l'université Aix-Marseille-II et directeur de recherche au CEDERS. Il avait écrit de nombreux ouvrages sur la croissance, les crises et le développement, dont quelques-uns avec Pierre Dockès, professeur d'économie à l'université Lumière Lyon-II.

Extraits presse

« On trouvera dans ce petit livre tous les outils pour comprendre le mécanisme des crises. »
LE NOUVEL ÉCONOMISTE

« En un minuscule ouvrage, le grand manège. »
LIBÉRATION

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction générale
I. L’observation des faits et l’émergence du concept moderne de crise
1. De l’observation et de la conceptualisation…
Crises et fluctuations
Crises et cycles économiques

2. De la mise en évidence de fluctuations longues
II. Des premières interprétations à la théorie des crises de surproduction et aux premières analyses du mouvement long
1. De l’analyse des crises périodiques…
La naissance de la théorie : de Sismondi à Marx
Le développement de la théorie : surcapitalisation et mouvement des coûts : Tugan-Baranovski, Aftalion, Lescure, Wicksell
Les apports originaux des grands théoriciens des années 1930 : Keynes et Schumpeter
Tentative de synthèse et introduction d’une dimension « oubliée » : l’effet des rapports sociaux

2. Les premiers travaux sur les mouvements longs
III. La « grande crise » des années 1930 : une rupture dans le mode de fonctionnement du capitalisme ?
1. La question des origines de la « grande crise »…
Le contexte
Les interprétations de la crise de 1929

2. Approfondissement de l’analyse et étude de l’issue à la « grande crise »…
IV. Croissance et crise dans la période contemporaine
1. Une longue période d’expansion
2. Retournement de conjoncture et « crise »
3. De l’expansion à la dépression : la fin du XXe siècle et le début du XXIe
4. Le renouvellement des interprétations
Les vues des économistes libéraux « néoclassiques » ou « nouveaux classiques » sur les déséquilibres et la crise actuelle
Les points de vue keynésiens
Points de vue marxistes
L’approche du courant « régulationniste » et celle des radicaux américains
Le retour du cycle des affaires et de la crise est-il fatal ?

V. Des analyses des crises contemporaines au renouveau de l’approche en termes de rythmes longs
1. Interprétations théoriques des années 1970-1980
Bowles-Gordon-Weisskopf et les bases institutionnelles de l’accumulation
Ernest Mandel et les systèmes de machines successifs
Christopher Freeman et les paradigmes techno-économiques

2. Le rythme long comme alternance de périodes d’expansion « ordonnée » et de temps de mutation
Questions de méthode
Ordres productifs successifs, dynamique économique et rythmes longs
Genèse et opérationalité de formes successives : un nouveau regard sur les mouvements longs
3. De la croissance longue d’après guerre à la « crise » des années 1970-1980
4. Un néocapitalisme contemporain
Un ordre productif inachevé, instable : la régulation par la crise
Conclusion
1. Quels enseignements théoriques ?
2. Une stratégie d’expansion coordonnée
3. Conjoncture présente (2003) : une nouvelle crise majeure ?
Bibliographie.