Le système français de protection sociale - Jean-Claude BARBIER, Bruno THÉRET, Bruno THÉRET

Le système français de protection sociale

Jean-Claude BARBIER, Bruno THÉRET, Bruno THÉRET

Deux spécialistes reconnus décrivent et analysent le système français de protection sociale, en le situant dans la perspective des trente dernières années et en comparant la situation française à celle des autres membres de l’Union européenne. Les systèmes nationaux sont confrontés à des défis communs, engendrés notamment par les tendances sociodémographiques, la flexibilisation des marchés du travail et le poids croissant de la financiarisation de l’économie, qui a abouti en 2008 à la plus grande crise économique depuis les années 1930. La protection sociale est plus que jamais indispensable. Mais, en Europe, crise ou pas, cela ne conduit pas à une convergence des systèmes, ni même à leur harmonisation.
Pour penser les changements intervenus depuis une trentaine d’années dans le système français, il faut tenir compte de son caractère hybride : l’objectif de l’universalisme de la protection y est paradoxalement poursuivi par des programmes fragmentés. Si la voie vers laquelle le système français évolue est plus indéterminée encore en période de crise, elle dépend beaucoup de la façon dont l’Union européenne va évoluer.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°382
Parution : 23/04/2009
ISBN : 9782707157379
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Jean-Claude BARBIER

Jean-Claude Barbier, sociologue, est directeur de recherche (CNRS) au Centre d’économie de la Sorbonne (université Paris-I-Panthéon-Sorbonne). Il est spécialiste de la comparaison des systèmes de protection sociale et de la construction européenne.

Bruno THÉRET

Bruno Théret, économiste, est directeur de recherche (CNRS) à l’Institut de recherche interdisciplinaire en socio-économie (IRIS, université Paris-IX-Dauphine). Ses travaux, de type historique et comparatif, portent sur les relations entre politique et économie. Son dernier ouvrage s’intitule Fédéralisme et protection sociale : l’Europe dans le miroir de l’Amérique du Nord, Bruxelles – Montréal, PIE – Peter Lang et Presses de l’Université de Montréal, 2002.

Bruno THÉRET

Bruno Théret, économiste, est directeur de recherche (CNRS) à l’Institut de recherche interdisciplinaire en socio-économie (IRIS, université Paris-IX-Dauphine). Ses travaux, de type historique et comparatif, portent sur les relations entre politique et économie. Son dernier ouvrage s’intitule Fédéralisme et protection sociale : l’Europe dans le miroir de l’Amérique du Nord, Bruxelles – Montréal, PIE – Peter Lang et Presses de l’Université de Montréal, 2002.

Table des matières

Introduction - I. L’architecture du système - 1. Un système complexe mais unifié - Les assurances sociales - L’aide et l’action sociales - Les régimes volontaires et les régimes privés - Les financements croisés assurent l’unité du système - 2. Originalité mais aussi influences étrangères -Bismarck et Beveridge - L’empreinte des origines - 3. La confrontation contemporaine avec l’Europe -Un système « corporatiste-conservateur » ? - Un système hybride - Un système susceptible d’évoluer dans diverses directions selon les risques - Tableaux : 1. Les comptes de la protection sociale en 2002 - 2. Les transferts entre régimes en 2001 - 3. Les deux grandes logiques historiques de la protection sociale -II. La dynamique économique de la protection sociale - 1. Les prestations sociales depuis 1975 - De la crise de 1975 à la désinflation compétitive - L’engagement de réformes structurelles - Deux grandes logiques de développement - 2. Le financement -La CSG, innovation majeure (1990) - Un mélange d’impôt et de cotisation sociale - 3. Le « trou de la Sécu » - Les effets durables de la réforme Juppé (1995) - La bataille autour du mode de comptabilisation du déficit - Tableaux : 4. Structure par risques et évolution des prestations sociales - 5. Structure du financement de la dépense de protection sociale, 1959-2002 - Graphiques : 1. Croissance des dépenses sociales et cycles économiques - 2. Grandes évolutions macroéconomiques -III. L’impact des transformations sociodémographiques - 1. Natalité et vieillissement sont-ils des bombes à retardement ? - À la recherche d’un diagnostic objectif sur l’effet du vieillissement - 2. Les couples et les familles vivent différemment - 3. Le manque d’emplois et l’émergence de l’exclusion sociale - Le retour de la pauvreté - 4. Une originalité française ? -Tableaux : 6. Le rapport entre actifs et inactifs (%) - 7. La dépendance vis-à-vis de ceux qui travaillent - 8. Taux d’activité des plus jeunes et des plus vieux dans les pays les plus peuplés de l’UE (%) - 9. Évolution des formes particulières d’emploi (% salariés hors apprentis) - 10. Évolution récente des taux d’emploi selon le genre (%) - 11. Taux de pauvreté comparée en Europe (part de la population en dessous de 50 ou 60 % du revenu médian en 1996) -IV. Les retraites entre répartition et capitalisation - 1. Un système fragmenté mais cohérent - Trois grands types de régimes - Les retraites, premier poste du budget social - 2. Des réformes dans la lignée des politiques de rigueur salariale -La réforme Balladur (1993) - La réforme des régimes complémentaires - Un dossier politiquement sensible - 3. Fonds de pension ou répartition : le débat - L’argument démographique - L’argument du rendement - L’argument de la croissance - Les arguments politiques - Des doctrines au compromis de la « répartition provisionnée » -4. L’avenir des retraites- V. La santé entre privatisation limitée et couverture universelle - 1. L’organisation du système - 2. Des réformes restreignant la couverture publique -Vingt ans de politiques malthusiennes - Développement des mutuelles et détérioration de la couverture des plus pauvres - 3. Heurs et malheurs du plan Juppé (1995) - 4. La couverture médicale universelle (2000) - 5. L’objectif national de dépense d’assurance maladie (ONDAM) - 6. Vers une planification de la santé ? - Encadré : Le plan Juppé pour la santé - Tableaux : 12. Part du secteur II dans l’ensemble des soins ambulatoires conventionnés - 13. Financement des soins de santé et médicaments - 14. Taux de protection par une couverture complémentaire et renoncement aux soins selon le milieu social - VI. La protection contre le chômage, pour l’emploi et l’insertion - 1. De l’aide sociale traditionnelle aux politiques d’insertion -Polysémie de la notion d’insertion - 2. Les minima sociaux - L’AAH et l’API, minima de la deuxième génération - 3. Le revenu minimum d’insertion (RMI) - Une solidarité chichement dispensée - 4. L’indemnisation du chômage - Un chômage d’abord considéré comme passager - Régression de l’indemnisation et chômage permanent - Le long conflit du PARE (2000-2001) - 5. Une relation croissante de l’emploi et du travail avec la protection sociale -Les dispositifs d’insertion dans l’emploi - Les réformes structurelles du marché du travail - Les dispositifs de retrait - L’activation à la française - Tableaux : 15. Les minima sociaux en France - 16. Chômage, emploi et politiques de l’emploi (1973-2002) -VII. L’aide sociale, la famille et la solidarité - 1. Aide et action sociales -L’allocation personnalisée d’autonomie (2002) - L’aide sociale départementale- 2. Le système des politiques familiales - « Neutralité » vis-à-vis des choix familiaux ? - Une redistribution verticale accrue - Accueil et garde des jeunes enfants - L’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes - 3. Les minima sociaux pour les personnes âgées -Conclusion - Innovation institutionnelle et enchevêtrement des logiques - Le futur passe par le niveau européen - L’influence de la Commission européenne n’est pas univoque - Quatre scénarios d’Europe politique et sociale - Un retour du politique dans la régulation sociale et territoriale ? - Repères bibliographiques - Index des sigles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites