Le syndicalisme enseignant - Bertrand GEAY

Le syndicalisme enseignant

Bertrand GEAY

Quelles sont les spécificités du syndicalisme dans l’Éducation nationale ? Quelles sont ses origines et quelles évolutions a-t-il connu récemment, de la crise de la fin des années 1980 aux grandes grèves du printemps 2003 ? Comment la syndicalisation dans l’Éducation nationale a-t-elle évolué ? Cet ouvrage apporte tous les éléments objectifs qui permettent d’appréhender les formes de représentation professionnelle caractéristiques du secteur de l’enseignement. Au-delà, l’auteur rend compte des processus de construction et de reconstruction des identités professionnelles propres à ce secteur d’activité. Dans un contexte marqué par de nombreuses tentatives de réforme du système d’enseignement, il met en perspective, en particulier pour les enseignants les plus jeunes ou pour les usagers, les réactions des personnels à ce qu’ils perçoivent comme une remise en cause du service public d’éducation. Il permet aux enseignants les plus insérés dans la profession de se réapproprier une histoire connue le plus souvent sur un mode intuitif.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°212
Parution : 20/10/2005
ISBN : 9782707146977
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Bertrand GEAY

Bertrand Geay est maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers et directeur du laboratoire SACO (Savoirs, cognition et rapports sociaux).

Table des matières

Introduction : syndicalisme enseignant ou syndicalisme de l'enseignement ? - I / Les spécificités du syndicalisme enseignant - Une force importante malgré sa dispersion - De la FEN à l'UNSA-Éducation - L'apparition de la FSU et la persistance du SGEN - La diversité des syndicats minoritaires - Le poids des corps et des catégories - La prédominance du syndicalisme autonome - Le cloisonnement interne - Expression du milieu ou « corporatisme » - L'intégration aux régulations insitutionnelles - Participation à la gestion et syndicalisme « de services » - Les réseaux de l'enseignement supérieur - Un processus d'autonomisation professionnelle ? - L'ambition universitaire - Les variations autour du modèle républicain - Une capacité singulière de légitimisation - II / Genèse du syndicalisme de corps - Les luttes pour la représentation professionnelle - La condition des instituteurs et l'émergence de l'amicalisme - Deux stratégies en concurrence - La segmentation de l'univers professionnel - La synthèse de l'amicalisme et du syndicalisme - Passage au statut syndical et continuité avec l'amicalisme - Le déploiement du syndicalisme de corps - L'extension aux enseignements secondaire et supérieur - La structuration du champ syndical enseignant - L'unification FGE-FMEL - La création du SNALC et du SGEN - L'épreuve de la guerre - La FEN choisit l'autonomie - III / Apogée et diversification du militantisme enseignant - Stabilisation organisationnelle, luttes laïques et renforcement du syndicalisme autonome - La mise en place des « tendances » - Champ syndical et stratégies des organisations - La résurgence du cléricalisme - Le camp laïque et ses frontières - Le summum du syndicalisme républicain - La guerre d'Algérie et la recomposition de la gauche - Les militants enseignants face au nationalisme algérien - L'engagement contre la guerre - L'unité syndicale pour la défense de la République - Les gauches en redéfinition - Unification scolaire et divisions de la FEN - Paralysie de la FEN et surenchères catégorielles - Les succès d'unité et Action - De la crise universitaire au mouvement de Mai - Contre la sélection et pour la paix - Une crise de reproduction - De la révolte étudiante aux grèves ouvrières - L'opposition des cultures et des tactiques syndicales - La décrue - IV / Un modèle en redéfinition - Les mutations des professions enseignantes - Résistance au changement dans le premier degré - Une période de transition - Accentuation des clivages dans le second degré - La spécificité de l'enseignement professionnel - Le désenchantement - La défaite laïque et la crise du SNI - De la « recomposion externe » à la « recomposition interne » - Le succès relatif des « coordinations » chez les instituteurs - Le processus de restructuration - L'échec d'un « scénario » - Les nouvelles positions et leurs limites - Les contradictions de la FSU - Le tournant de 2003 - V / Quelques pistes pour l'avenir - Pratiques professionnelles et pratiques syndicales - Démocratie syndicale et transformation sociale - Vers une recompostion d'ensemble du mouvement social ? - Table des sigles - Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites