Économie du patrimoine culturel

Françoise BENHAMOU

Le patrimoine culturel est l’objet d’engouements collectifs, mais aussi de terribles atteintes. Son champ n’a cessé de s’étendre, et il revêt une dimension immatérielle et symbolique qui en fonde la valeur. L’analyse économique du patrimoine permet d’explorer les déterminants de la demande, de prendre la mesure des coûts de la conservation et de la mise à disposition des publics, d’évaluer la pertinence des aides en direction des propriétaires privés de monuments protégés. Elle montre que les modes de financement ne sont jamais indifférents aux stratégies des établissements culturels.
Ce livre met en évidence et discute l’importance des retombées économiques du patrimoine. Il décrit et analyse les politiques patrimoniales jusque dans leur dimension internationale. Entre objet de culte et objet menacé (usure du temps, négligence et guerres), le patrimoine doit une part de l’attention qui lui est accordée à sa dimension économique. Il ne faut ni la dédaigner ni la surestimer.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°600
Parution : août 2019
ISBN : 9782348043628
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348044243

Françoise BENHAMOU

Françoise Benhamou est professeure des universités, membre du Cercle des économistes. Elle enseigne à Sciences Po Paris et dans diverses universités étrangères. Elle a siégé au conseil d’administration du Louvre. Elle est membre du Comité scientifique du département des études de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture ; elle préside le Conseil des études du CNL (Centre national du livre), le Comité d’éthique de Radio France et le Comité consultatif des programmes d’ARTE. Elle est l’auteure de nombreux articles, livres et rapports sur l’économie de la culture et des médias.

Table des matières

Introduction
I / Les territoires fluctuants du patrimoine

Les origines de la tentation patrimoniale
Un mot-valise ?
Une notion polysémique - Du patrimoine tangible au patrimoine intangible - Les valeurs du patrimoine
Faut-il tout conserver ? L’inflation patrimoniale
Les caractéristiques économiques du patrimoine
Des biens uniques - Des biens publics - Des biens générateurs d’externalités - Des droits de propriété partagés
II / La « consommation » de patrimoine
Une consommation faiblement populaire
Interdépendances de consommation et star-system patrimonial
L’estimation de la valeur et du consentement à payer
La méthode des valeurs contingentes - La méthode par les coûts de déplacement - La méthode des prix hédoniques
La question de la tarification
L’élasticité-prix de la dépense - La variété des politiques tarifaires - Gratuité et démocratisation. Un débat récurrent, des résultats biaisés
III / Les coûts de la conservation et des services patrimoniaux
Les coûts de la conservation
Le patrimoine monumental et la « maladie de Baumol »
La gestion des services patrimoniaux. Un pari toujours difficile
La singularité et la diversité des projets de valorisation - La mise en réseau - Les politiques de marques - La valorisation par les droits de propriété intellectuelle
La fragilité des modèles économiques
Des recettes insuffisantes pour couvrir les besoins de fonctionnement - Le risque de dénaturation du patrimoine - La gestion du tourisme de masse
Les stratégies de numérisation, entre confrontation et coopération
L’enjeu des bibliothèques numériques - La numérisation, avenir de la sauvegarde ou illusion collective ? - Musées et sites patrimoniaux, du réel au virtuel - La visite virtuelle - Les images sont-elles des communs ?
IV / Les retombées économiques du patrimoine
L’emploi patrimonial
Des effets multiplicateurs ?
La mesure des retombées - Le poids du tourisme dans l’économie mondiale - L’effet Guggenheim
Le multiplicateur, miroir aux alouettes ?
Des externalités négatives ? Le patrimoine entre muséification et destruction à des fins de modernisation
Vers des indicateurs d’attractivité culturelle
V / Les politiques patrimoniales
La décision de conserver
La définition du périmètre de la conservation - Le juste niveau de la décision. Des financements centraux ou locaux ? - L’inaliénabilité du domaine public
Les formes et les montants de l’intervention publique
Le problème du « passager clandestin » - La dépense publique patrimoniale. Le montant de l’effort public en France - La production de normes et de standards de conservation - Les incitations fiscales aux propriétaires privés
L’analyse économique des dispositifs d’aide et de protection
Risque moral, effet d’aubaine et effet sur la répartition des patrimoines - L’évaluation de l’effet du classement sur le prix des biens comme légitimation économique de la subvention - L’évaluation de l’effort consenti
Le mécénat et la loterie, substituts à l’effort public ?
Le financement participatif, forme moderne du mécénat - Les débats sur le bien-fondé du mécénat
VI / Le patrimoine, bien public global
La notion de bien public global
Les enjeux de la notion de patrimoine mondial
Une volonté politique - La dimension économique de la labellisation - Patrimoine et développement. Espoirs ou désillusions ?
Circulation du patrimoine et restitution
Faut-il restituer les œuvres d’art ?
Le patrimoine menacé
Une logique de l’urgence - Vers un « droit d’ingérence » patrimonial ?
Conclusion
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites