Sociologie du monde associatif

Simon COTTIN-MARX

Depuis Alexis de Tocqueville, les sciences sociales étudient les associations comme des « écoles de la démocratie », lieux d’engagement et de participation à la vie civique. Depuis une vingtaine d’années, les chercheurs sont venus enrichir ces réflexions en abordant le monde associatif comme un acteur économique spécifique et comme un véritable monde du travail.
Cet ouvrage présente les principaux travaux de sociologie des associations et permet de saisir un univers profondément protéiforme. Quelle comparaison possible entre de petites associations de bénévoles et des mastodontes qui pèsent plusieurs millions d’euros et emploient des milliers de salariés ? Qu’ont en commun les associations de défense de l’environnement et celles du secteur sanitaire et social ?
Pour répondre à ces questions, ce livre explore l’histoire des associations, puis offre un panorama du monde associatif français. Il propose ensuite une synthèse des principaux travaux traitant du bénévolat, de la mutation des relations entre les structures « loi 1901 » et les pouvoirs publics. Il analyse enfin la particularité du travail associatif.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°722
Parution : mai 2019
ISBN : 9782707199188
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348043291

Simon COTTIN-MARX

Simon COTTIN-MARX
Simon Cottin-Marx, sociologue, est chercheur associé au LATTS (laboratoire Techniques, territoires et sociétés, UMR 8134).

Extraits presse

Lieux d’engagement et de participation à la vie civique, les associations sont en pleine mutation. Pour s’adapter à leur environnement économique, elles sont contraintes de se professionnaliser, au risque de perdre leur projet initial. Dans « Sociologie du monde associatif », Simon Cottin-Marx analyse cette nouvelle donne.

20/09/2019 - Brigitte Bègue - Actualités Sociales Hebdomadaires

 

L’univers des associations est profondément protéiforme. Quoi de commun, en effet, entre de petites associations de bénévoles et des mastodontes qui emploient des milliers de salariés ? L’engagement et la participation à la vie civique peut-être ? Des écoles de démocratie ? L’auteur, sociologue et chercheur associé au laboratoire techniques, territoires et sociétés (Latts) rappelle utilement que «le monde associatif représente aujourd 'hui, en ternies d’effectifs, l’équivalent de la fonction publique territoriale et il ne viendrait à l ’esprit de personne de qualifier cette dernière institution d ’économie du don», comme on l'a souvent fait. C’est la raison pour laquelle, depuis une vingtaine d ’années, les chercheurs ont abordé le monde associatif comme un acteur économique spécifique et comme un véritable monde du travail. Simon Cottin-Marx , dans cet ouvrage, après avoir retracé l’histoire des associations et décrit le panorama actuel du monde associatif français, propose une synthèse des principaux travaux de sociologie traitant de ce domaine et analyse la particularité de ce travail associatif.

03/10/2019 - La Lettre de l'économie sociale

 

Table des matières

Introduction
Aborder le monde associatif comme un tout
Porter un regard désenchanté sur le monde associatif
I. Histoire du monde associatif français
L’association : une idée politique
La loi Le Chapelier : l’interdiction des corporations - Le développement de la question sociale et des associations ouvrières - Socialistes et sociaux-chrétiens hérauts des associations
La loi de 1901, une loi de liberté
Le droit d’association - Reconnaissance statutaire et agréments - Les atteintes au droit d’association - La liberté d’association, un principe garanti par la Constitution… - … et par l’Europe
L’essor progressif de la vie associative
Le Front populaire et la Libération - Les années 1970 : point de départ de nouvelles pratiques sociales et associatives - La structuration institutionnelle du monde associatif
II. Panorama et évolution du monde associatif français
L’univers associatif difficilement saisi par les statistiques
Morphologie du monde associatif
Évolution des financements publics à destination des associations
Les financements publics en augmentation et en mutation - Des financements différenciés selon les caractéristiques associatives - Les nouvelles modalités de financement : baisse des subventions et hausse des marchés publics et de la participation des usagers
III. Les relations entre associations et pouvoirs publics
L’autonomie associative regardée par la sociologie
Les associations comme un « tiers-secteur » - Les associations comme instruments de politique publique - Les associations comme monde du travail et prestataires de politiques publiques
L’État, les associations et le marché
L’impact de la contractualisation sur la gestion des structures – L’impact de la contractualisation sur la politisation des structures et des acteurs
Controverse : les associations, coproductrices des politiques publiques ?
L’État reste central - Concurrence et conflits entre associations
IV. L’engagement des bénévoles au cœur des associations
Le bénévolat et les bénévoles
Le bénévolat : enjeux de définition et jeux de miroir - Qui sont les bénévoles ? – Le bénévolat : des pratiques hétérogènes
Dirigeants associatifs et professionnalisation du bénévolat
La « professionnalisation du bénévolat » - Une ressource pour les associations
Controverse : engagement associatif et politisation
Associations et vitalité démocratique - L’évitement du politique - Les obstacles à la politisation des acteurs associatifs
V. Les associations : des mondes du travail
L’État moteur de la salarisation du monde associatif
Le tiers-secteur : un gisement d’emplois – Les associations enrôlées dans les politiques de l’emploi
Les conditions d’emploi dans le monde associatif
Typologie des entreprises associatives - Dénormalisation du CDI - Les contrats aidés et les services civiques - Emploi féminin et temps partiel - Horaires atypiques
L’engagement : spécificité du travail associatif ?
Le travail : entre engagement et salariat - Les associations pourvoyeuses d’externalités positives
Le travail associatif conditionné par la puissance publique
Les travailleurs associatifs, une « nouvelle fonction publique » ? - Conséquences de la contractualisation sur les conditions de travail dans les associations britanniques - La professionnalisation du monde associatif (employeur)
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites