Sociologie du journalisme

Érik NEVEU

Suspectés de « faire l’opinion », d’être trop proches des puissants ou au contraire sans cesse négatifs, les journalistes exercent une profession chahutée. Un exercice salutaire du droit de critique exige de comprendre la réalité du travail quotidien d’un métier de plus en plus éclaté selon les médias, statuts et titres. Cet ouvrage propose à qui veut saisir le quotidien du travail journalistique un état des recherches internationales et un ensemble de pistes de réflexion.
Il éclaire les généalogies de la profession et propose une cartographie des journalismes français contemporains. Il invite à penser le travail journalistique dans un réseau de relations avec les autres acteurs de l’entreprise de presse, les sources et les publics. Il évoque les évolutions de l’écriture de presse et tente de reposer les termes du débat classique sur les pouvoirs du journalisme. Il propose enfin de saisir les contours d’une nouvelle écologie de la production de l’information à un moment où réseaux sociaux, sites Web et débats sur les fake news manifestent la recomposition des techniques et de l’art d’informer.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°313
Parution : février 2019
ISBN : 9782348041846
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348044281

Érik NEVEU

Érik NEVEU

Érik Neveu est professeur émérite de science politique dans l'équipe rennaise d'ARÈNES. Ses travaux portent sur le journalisme et la télévision, les mouvements sociaux et les circulations internationales de théories dont les «Cultural Studies». Il est l’auteur ou le co-auteur de Repères sur ces sujets. Il a co-dirigé en 2017 un collectif sur les pratiques d'enquête intensive en journalisme et sciences sociales (avec P. Leroux, En immersion, PUR, 2017). Ses travaux actuels se recentrent sur les mobilisations avec une recherche collective sur les conséquences biographiques des engagements militants (Activists Forever ? Avec Olivier Fillieule, Cambridge University Press, 2019) et un travail en cours sur les trajectoires de « Soixante-huitards ordinaires ».

Table des matières

Introduction
Obstacles épistémologiques
Un itinéraire d'analyse
I / Genèses d'une profession
Le modèle anglo-américain
«Facts, facts, facts» - Utilitarisme, logique d'entreprise et professionnalisation
Le journalisme à la française
Entre littérature et politique - Regards croisés sur deux modèles de journalisme -Une professionnalisation tardive et inaboutie
Les limites d'une opposition
Une identité professionnelle flexible ?
Une profession faiblement institutionnalisée - Profits et risques d'un métier de frontière
II / L'espace des journalismes aujourd'hui
Morphologie d'une profession
Quatre évolutions majeures - Convergences et singularités
Les galaxies du journalisme
La presse magazine et spécialisée : le moteur des changements d'hier ? - La presse régionale et locale - L'identité brouillée du journalisme national d'information générale -Le journalisme audiovisuel - Agenciers
Le champ journalistique
Cartographier le champ - Champ journalistique, champ économique, pouvoirs sociaux - Conflit de légitimité
III / Journalistes au travail
Cadres et contraintes organisationnelles
La machinerie rédactionnelle - Rouages et clivages - Le rubricage
La trame des routines
Le poids des événements de routine - Sentir la valeur d'information - La circulation circulaire
Le journaliste et ses sources
La professionnalisation des sources - Quel pouvoir des « définisseurs primaires » ? - Les propriétaires : concentration et contrôle accru
IV / L'écriture journalistique
Un ordre de discours spécifique
Le piège du vraisemblable
« Inventio » - « Dispositio » - « Elocutio »
Des cadres narratifs mobiles
Une écriture sous contrainte - Info analytique, info Post-it - Hérésies et innovations
V / Les « pouvoirs » du journalisme
Un débat à reformuler
Visions enchantées et histoires d'horreur - L'héritage des « paradigmes dominants » - Les chaînons manquants
Dimensions du pouvoir journalistique
Problématiser - Peser sur l'opinion - Consacrer - Un pouvoir en réseau
VI / Un nouveau écosystème des journalismes
Un nouveau régime informationnel
Une activité économiquement sinistrée
Market-driven journalism - L'introuvable « formule éconmique »
Une identité professionnelle à réinventer
Vers le journalisme de communication ? - Une nouvelle trilogie de compétences
Pourquoi « écosystème » ?
Plus d'acteurs, d'autres acteurs - Une anarchie organisée
Le futur au présent
Conclusions
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites