Politique et religion aux États-Unis

Camille FROIDEVAUX-METTERIE

Les États-Unis présenteraient le cas unique, dans le monde occidental, d’une démocratie ayant réservé à la religion une place à part dans la vie politique : voici une affirmation qui fait aujourd’hui figure de lieu commun. En ne retenant que les manifestations d’une certaine religiosité publique, on oublie de rappeler que la République américaine est fermement laïque, le Premier amendement garantissant la séparation des Églises et de l’État. Surtout, on passe à côté de la spécificité de ce pays qui explique le sentiment d’étrangeté qu’il nous inspire.
Deux forces contradictoires y coexistent : un esprit de religion que l’on peut ramener à la volonté de placer l’ordre civil sous tutelle chrétienne, et un esprit de laïcité qui tend à l’inverse à cantonner la religion dans la sphère privée. Au cours de l’histoire, ces deux forces ont alterné par vagues successives, sans que jamais l’édifice laïque ne soit véritablement menacé. La synthèse a longtemps été assurée par la notion de « religion civile » qui associe idéal libéral et parrainage divin de la nation en une sorte de credo civil commun.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°529
Parution : février 2009
ISBN : 9782707153975
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Camille FROIDEVAUX-METTERIE

Camille Froidevaux-Metterie est politiste. Elle enseigne à l’université Paris-II et à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle est l’auteur de Ernst Trœltsch. La religion chrétienne et le monde moderne (PUF, 1999).

Extraits presse

« Vue de France, l'insistance avec laquelle les présidents américains invoquent Dieu - Georges Bush jusqu'à la nausée, Barack Obama de façon plus mesurée - suscite agacement et incompréhension. Devant cet étalage de foi chrétienne, l'idée que la plus ancienne république laïque n'est pas la France mais bien les Etats-Unis a du mal a passer. Camille Froidevaux-Metterie, une jeune politologue de Paris II, a entrepris de décrypter pour un public français ce paradoxe américain. Il s'explique par l'histoire, la philosophie politique, mais aussi par le droit et la politique politicienne. Petit, savant mais facile d'accès, ce livre de la collection "Repères" offre une très utile chronologie. Il montre aussi combien les deux âmes de l'Amérique, l'esprit de religion et l'esprit de laïcité, ont constamment dialogué, et souvent lutté sans jamais se réduire l'un l'autre. »
LA TRIBUNE

« La France est le pays de la laïcité, et les États-Unis sont une forme de théocratie, d'empire du divin, dominé par une alliance entre mouvements évangéliques et parti conservateur... Ainsi va la vulgate, bien trop simpliste, nous explique Camille Froidevaux-Metterie dans Politique et religion aux États-Unis. Oui, les évangéliques sont puissants et bruyants, depuis des années. Mais ils ont amorcé un virage à gauche, se rapprochant des "libéraux" au sens américain du terme. En clair, Obama n'est pas moins "religieux" que Bush et cela n'explique pas tout. Un petit livre bref et clair. »
LE PROGRÈS

« Politiste, Camille Froidevaux-Metterie enseigne à l'université Paris II et à Sciences Po. Loin de l'image caricaturale souvent véhiculée sur les relations politico-religieuses aux États-Unis, son ouvrage nous rappelle que le pays est fondamentalement laïque. Cette mise au point analytique, clairement développé, aborde également le rapport qu'entretient Barack Obama avec la religion. »
COMMERCE INTERNATIONAL

« La collection s'appelle Repères mais ce petit livre est beaucoup plus que cela. Dans Politique et religion aux Etats-Unis, Camille Froidevaux-Metterie nous aide à comprendre ce qui paraît si exotique à un Non-Américain: cette tension entre religion civile et divine dans la société et la politique du Nouveau Monde. Dans une perspective historique depuis les pères fondateurs, elle montre comment les évangéliques au "grand réveil" l'ont emporté sur les néocalvistes puritains souhaitant installer le Royaume de Dieu sur terre, pour donner aux Etats-Unis une Constitution républicaine et laïque. Plus près de nous, elle raconte comment Jimmy Carter du Parti démocrate fut le premier candidat chéri des évangéliques avant le républicain Georges W. Bush ou comment est né, avant l'invention de la télévision, le télé-évangélisme. Pour finir sur la nouvelle idylle des lobbies religieux avec le Parti démocrate et Obama et l'actuel reflux de la religion. Passionnant et éclairant. »
LA TRIBUNE DE GENÈVE

PRESSE

 

L’ouvrage est d’autant plus intéressant à lire que – comme à l’habitude dans cette collection – la lecture est rythmée par des encarts généralement bien utiles, comme autant de contrepoints à la thèse centrale. Des difficultés d’implantation de l’Eglise catholique – qui s’américanise malgré elle – à la trajectoire finalement mal connue de Thomas Paine, ou encore à l’identité religieuse, controversée, de Barack Obama. Une bibliographie accompagne l’ouvrage et permet de relayer, ou d‘approfondir, les multiples pistes proposées. Au final, un ouvrage qui mêle agréablement érudition et synthèse, pour dépasser les stéréotypes et réfléchir de manière informée sur la singularité américaine (et la nôtre, par rebonds).

24/03/2009 - Gilles Ferragu - Parutions.com

 

Table des matières

Introduction - Une « exception américaine » ? Comprendre le mixte théocratico-laïque - I / Le paradoxe originel : l’Amérique des colonies entre projet théocratique et aspiration laïque - Construire la Cité de Dieu sur terre - La théorie du covenant with God (contrat avec Dieu) - L’intolérance religieuse au temps des colonies - Renoncer à la Cité de Dieu sur terre - L’inexorable avancée de la liberté religieuse - Naissance de l’évangélisme - La nécessité de la tolérance religieuse - Un « républicanisme chrétien » -II / La laïcité « à l’américaine » - Aux origines éthiques de la république américaine - La contribution du néocalvinisme à la modernité - Raison et religion - La religiosité des Pères fondateurs - Le Premier amendement ou la fondation d’un système laïque - Dieu, grand absent des débats constitutionnels - Les clauses de non-établissement et de libre exercice - La religion au service de la nouvelle culture nationale - III / Une nation divinement inspirée - L’affirmation d’une « Amérique chrétienne » - Le Second Réveil ou l’adaptation de l’évangélisme au nouveau contexte américain - La thèse d’une fondation divine de la République - Guerre civile et divisions religieuses - L’offensive fondamentaliste - Contre la « dérive profane » de la société américaine - S’adapter ou résister à la modernité - Le discrédit du fondamentalisme protestant - IV / L’œuvre séparatiste de la Cour suprême : vers une remise en cause ? - La consolidation du dispositif laïque - Une République laïque, des États religieux - L’application du Premier amendement aux États fédérés - La jurisprudence laïque des années 1960 et 1970 - Le « mur de séparation » ébranlé ? - La constitutionnalité de l’aide publique aux écoles confessionnelles - La liberté religieuse et le dilemme des « accommodements » - Le fragile équilibre séparatiste de la Cour suprême - V / Droite et gauche religieuses sur la scène publique américaine - L’influence de la droite chrétienne sur la politique américaine - Défendre l’héritage chrétien de la nation - L’impossible transcription dans le droit de l’agenda chrétien conservateur - Quand la religion vire à gauche et vice versa - L’infléchissement libéral de l’évangélisme contemporain - Les démocrates et la religion - La réémergence d’une gauche religieuse - VI / La religion civile ou la résolution de l’énigme théocratico-laïque - La religion civile américaine : un socle spirituel national - Théisme, exemplarité nationale et messianisme - Une combinaison harmonieuse de l’esprit de religion et de l’esprit de laïcité - Rhétorique religieuse et vie politique américaine - Conclusion - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

POLITICS AND RELIGION IN THE USA




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites