La sociologie de Erving Goffman - Jean NIZET, Natalie RIGAUX

La sociologie de Erving Goffman

Jean NIZET, Natalie RIGAUX

Que se passe-t-il lorsque deux ou plusieurs personnes sont face à face ? Comment se déroule l’interaction lorsque l’une d’entre elles commet un impair ou présente un handicap physique ? Ou si elle est considérée comme un malade mental ? C’est ce type de questions que le sociologue canadien Erving Goffman (1922-1982) a explorées tout au long de sa vie de chercheur. Il en résulte une œuvre foisonnante, passionnante, mais aussi très controversée : certains voient en Goffman le plus grand sociologue de la seconde moitié du XXe siècle, alors que d’autres estiment que ses analyses ne sont que le reflet d’un point de vue petit-bourgeois sur la société urbaine américaine.
Ce livre s’attache à présenter de façon synthétique différentes facettes de l’œuvre et à discuter les multiples critiques qu’elle a suscitées. Il donne accès, par cette nouvelle édition, à une mise à jour des travaux examinant l’œuvre de Goffman et à des exercices disponibles sur www.sociolog.be.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°416
Parution : avril 2014
ISBN : 9782707179111
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Jean NIZET

Jean Nizet est professeur émérite aux université de Namur et de Louvain. Il est l’auteur d'ouvrages dans les domaines de l'analyse des organisations et de d'agroécologie. Dans la collection "Repères" il a publiéLa Sociologie de Anthony Giddens (2007), Le Coaching dans les organisations (avec Pauline Fatien Diochon, 2012), La Sociologie de Erving Goffman (2014, nouv. éd.).

Natalie RIGAUX

Natalie Rigaux est professeur de sociologie à la Faculté de Namur. Ses recherches et ses publications portent sur les questions de la santé mentale et du vieillissement.

Table des matières

Introduction
I / Repères bibliographiques

L'apprentissage du métier
Une production foisonnante
Penser ensemble la vie et l'œuvre
II / La métaphore théâtrale
La scène : ses enjeux et ses artifices
La maîtrise des impressions - La fausse note
Les acteurs stigmatisés
Déploiement de l'analogie : équipes et régions
Les équipes - La scène et les coulisses
La métaphore théâtrale dans la suite de l'œuvre
III / Règles et rites
Préserver sa face et celle d'autrui
Un travail de figuration ritualisé - Tenue et déférence
L'engagement
L'engagement dans la conversation - L'engagement dans les occasions sociales - L'engagement dans les interactions en public non focalisées
Les échanges réparateurs
IV - Le non-respect des règles et la question de la folie
Présenter une apparence normale
Manifester sa santé mentale - Manifester son caractère inoffensif - La métaphore des rites : entre Durkheim et l'éthologie
Les institutions totales
Les caractérisitiques des institutions totales - La destruction de l'identité des reclus - Le moi comme résistance - La postérité d'Asiles
V / Les cadres de l'expérience
Cadres, primaires et transformations
Modalisations et fabrications - La stratification de l'expérience
Les défaillances du cadrage de l'expérience
Ambiguïtés et erreurs de cadrage - Les ruptures de cadre
Les « cadres » dans l'œuvre de Goffman
VI / La généalogie intellectuelle de Goffman
Les voies d'accès à la généalogie
La tradition de Chicago : une apparence controversée
Une continuité méthodologique et thématique - Des ciritiques émanant des interactionnistes symboliques
La sociologie formelle de Simmel
Une affinité de perspectives - Une méthode « naturaliste »
Rituels et moralité de Durkheim
VII / Interaction, identité et ordre social : ouvertures critiques
Interaction et identité
Les trois composantes du processus de production du moi - La continuité biographique - L'immortalité du souci des apparences
Interaction et ordre social
Et l'analyse macrosociologique ?
La position de Goffman - Les voix critiques : universalité ou historicité de l'ordre social
Conclusion
Repères bibliographiques
Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites