La mondialisation et l'emploi - Jean-Marie CARDEBAT

La mondialisation et l'emploi

Jean-Marie CARDEBAT

Les craintes suscitées par les conséquences de la mondialisation sur l’emploi sont-elles fondées ? Quelles sont les conséquences réelles de la mondialisation de l’économie sur l’emploi ? Dans ce domaine, peut-on parler d’une croissance des inégalités entre pays et à l’intérieur de chacun ? La mondialisation est-elle responsable du chômage, de la précarité et de la flexibilité ? Comment affecte-t-elle les marchés du travail ? Peut-on parler d’un marché mondial du travail ? Cet ouvrage propose des éléments de réponse accessibles et rigoureux à ces interrogations fondamentales. Il offre une vision synthétique et exhaustive de l’état des recherches sur ce sujet. Au-delà des questions liées au commerce international, ce livre aborde aussi celles de la restructuration des entreprises, de l’évolution du fonctionnement du marché du travail ainsi que la question de l’immigration.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°343
Parution : juin 2002
ISBN : 9782707135063
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Jean-Marie CARDEBAT

Jean-Marie Cardebat, maître de conférences d'économie à l'université Montesquieu-Bordeaux-IV, chercheur au LARE-EFI, est l'auteur de plusieurs articles ou rapports concernant les enjeux de la mondialisation.

Extraits presse

« La libéralisation des échanges crée-t-elle plus d’emplois qu’elle n’en détruit ? Génère-t-elle de nouvelles inégalités entre les salariés ? C’est à ces questions, au cœur des débats sur les vices et les vertus de la mondialisation, que Jean-Marie Cardebat (…) tente de répondre dans ce petit ouvrage marqué par la rigueur de l’économiste qui ne saurait conclure au-delà de ce que les travaux empiriques ont à ce jour permis d’établir. »

LE MONDE

« Loin des polémiques partisanes, Jean-Marie Cardebat, maître de conférence d’économie à l’université Bordeaux-4, tente de faire le point sur les logiques à l’œuvre au niveau du commerce des marchandises et de la circulation des hommes (…) Un livre passionnant qui interpellera les personnes en quête d’informations générales sur le sens du développement économique et humain au niveau mondial, ainsi que les spécialistes concernés par le recrutement, dès aujourd’hui, et surtout, pour les années à venir. »

ENTREPRISES & CARRIERES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I. Les gagnants et les perdants de la mondialisation dans l’approche traditionnelle de la spécialisation - 1. Ouverture et spécialisation intersectorielle : les principes - L’évolution des spécialisations - Des transferts d’emplois entre les secteurs, des inégalités entre les travailleurs - La portée opératoire du théorème de Stolper-Samuelson - 2. De la théorie aux faits - La polémique sur les séries statistiques - Le pouvoir explicatif du théorème de Stolper-Samuelson - Des transferts d’emplois entre ou à l’intérieur des secteurs ? - 3. Balance en emplois des échanges : une méthode controversée pour des résultats contrastés - Principe de calcul : l’éventail du choix des hypothèses - Des résultats contrastés - Des limites importantes - II. La nouvelle théorie du commerce international : tous gagnants ? - 1. Pourquoi tous les facteurs de production peuvent-ils gagner à l’échange ? - Économies d’échelle et différenciation des produits : les bases du raisonnement - Illustrations à partir de simulations dans le cadre de l’Union européenne - 2. L’imperfection des marchés de biens et services : un rempart naturel pour l'emploi - Degré d'imperfection des marchés et classification des secteurs - Conclusions des travaux économétriques - 3. Hétérogénéité des firmes et sélection naturelle - La loi du plus fort ou l’importance de la taille critique - Encadrés : ouverture et sélection des firmes ; l’impact sur le marché du travail - Une montée en gamme mécanique à l’intérieur des secteurs - Encadrés : mondialisation et sélection des niveaux de qualité ; un constat empirique nuancé - III. De la restructuration des firmes à la déstructuration de l’emploi - 1. Mondialisation, innovation et évolution des besoins d’emplois - L’ouverture aux échanges renforce-t-elle l‘innovation ? - Encadrés : mécanismes de diffusion et d’imitation dans un cadre de croissance endogène ; taille des marchés et rentabilité de l’innovation : l’optique schumpetérienne - Renforcement concurrentiel et innovation défensive - Impact social de l’innovation induite par la mondialisation - 2. L’impact social des délocalisations : mythe ou réalité ? - Choix de localisation et d’approvisionnement : les nouveaux horizons de la mondialisation - De la multinationalisation aux délocalisations : quelles conséquences pour l’emploi ? - Encadrés : les investissements directs à l’étranger détruisent-ils des emplois nationaux ? ; les mouvements d’emplois dans les FMN ; l’impact de la fragmentation des processus productifs sur l’emploi - 3. La différenciation au cœur des mix stratégiques - Différenciation horizontale, délocalisation et nouvelles technologies : quel impact sur l’emploi ? - Encadrés : le rôle de la mondialisation dans le choix stratégique ; un coût en emploi difficile à évaluer - L’impact social de la montée en gamme - Encadrés : la nécessaire fuite par le haut ; d’importants aménagements organisationnels - IV. Les nouvelles règles du jeu sur les marchés du travail - 1. L’érosion des monopoles : quelles conséquences pour l’emploi ? - Renforcement de la concurrence et réduction des rentes de monopole - La perte des goods jobs - Encadrés : description du mécanisme inégalitaire ; les preuves empiriques - 2. Mondialisation et sensibilité de l’emploi au coût du travail - Le rôle de la qualification dans la sensibilité de l’emploi à son coût - Le rôle de la mondialisation dans la sensibilité de l’emploi à son coût - 3. Conséquences de la mondialisation dans un cadre de rigidités salariales - Les enjeux théoriques - Encadrés : impact du commerce avec imparfaite mobilité du travail ; impact du commerce avec imparfaite flexibilité des salaires - Une analyse géographique - Encadrés : étude des pays anglo-saxons : la flexibilité au service de l’emploi? ; étude des pays d’Europe continentale : la rigidité synonyme de chômage ? - V. Les nations face à la mondialisation - 1. Les flux migratoires, nouvel enjeu de la mondialisation ? - La mondialisation facteur de migration ? - Encadrés : l’accroissement des flux migratoires Sud-Nord ; les déterminants économiques des flux migratoires ; le cas particulier de la fuite des cerveaux - Les effets économiques de la migration - Encadrés : une question d’angle d’attaque théorique ; le faux problème économique de l’immigration - 2. Quelles politiques face à la mondialisation ? - Des politiques nationales forcément insuffisantes ? - Encadrés : les enjeux de la politique industrielle ; une politique de l’emploi axée vers la formation ; l’opportunité d’un retour au protectionnisme - La nécessité de politiques transnationales - Encadrés : régionalisation et biens publics internationaux ; le multilatéralisme peut-il être un bien public international ? - Conclusion - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites