La fonction publique territoriale

Émilie BILAND

Forte de 2 millions d’agents, soit plus du tiers des effectifs totaux de la fonction publique, la fonction publique territoriale est présentée par les promoteurs de la décentralisation et de la réforme de l’État comme l’avant-garde de la modernisation publique.
Pour aller au-delà de cette rhétorique réformatrice, cet ouvrage conjugue les apports de la sociologie du travail et de l’emploi et ceux de la sociologie politique des administrations. Il rend compte des dynamiques sociales et politiques qui animent ce segment de l’emploi public (de la féminisation à la politisation, en passant par la contractualisation et des rapports changeants aux territoires). Ce faisant, il montre que la fonction publique territoriale est au cœur des compromis institutionnels entre État et collectivités locales depuis la IIIe République, tout en prenant part aux mutations contemporaines du marché du travail.

Version papier : 10 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°589
Parution : juillet 2019
ISBN : 9782348043666
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348046292

Émilie BILAND

Émilie Biland est maîtresse de conférences HDR en science politique à l’université Rennes 2 (université de Rennes) et membre d’ARÈNES (UMR 6051). Spécialiste des administrations publiques, elle mène des recherches en sociologie du droit et de l’action publique.

Table des matières

Introduction
I / Construction juridique et croissance numérique
La longue histoire d’un statut récent
Le compromis fondateur de la IIIe République - Vers une réforme communale ?
Une fonction publique pour la décentralisation
Unité, parité, spécificité - De promptes remises en cause
Une croissance longue, forte, mais interrompue
Montée en puissance des grandes collectivités - Des agents plus qualifiés et mieux rémunérés
II / Un marché du travail fragmenté
Une multiplicité d’employeurs
Géographie de l’emploi public local - Des modes de gestion convergents ?
Différenciation sociale, genrée, professionnelle
Une majorité de « petits fonctionnaires » - Une fonction publique féminisée - Gens du public ?
Tous les agents publics locaux ne sont pas fonctionnaires
Emplois aidés et chômage de masse - Une main-d’œuvre flexible - Facteurs de précarité
III / Une fonction publique politisée ?
Les transformations du patronage édilitaire
Le clientélisme délégitimé - Les nouveaux visages du recrutement partisan
Travailler pour et avec les élus
Avoir un élu pour « patron » - Entrer en politique ? - Des formes d’autonomisation professionnelle
IV / Des fonctionnaires du « cru » ?
Recrutement local et promotion interne : déclin d’un modèle
L’empreinte du territoire - Des mobilités hiérarchiques plus rares - Des mobilités géographiques plus fréquentes
Servir le public
Un sens pratique du service public – Des cadres de terrain ? - Des relations de service en transformation
V / Des réformes incessantes
La fonction publique territoriale face aux réformes territoriales
Décentralisation et transferts de personnels - Trop de fonctionnaires territoriaux ?
La fonction publique territoriale face à la managérialisation de l’emploi public
Privatisation et européanisation du droit - L’inégale diffusion des instruments gestionnaires
Conclusion
Liste des sigles et des acronymes
Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites