L'ethnographie économique

Florence WEBER, Caroline DUFY

L’ethnographie économique est une méthode d’analyse des interactions qui s’intéresse à leur dimension économique, à leurs significations sociales et à leur inscription dans des institutions. Elle se situe au croisement de quatre sous-disciplines : l’anthropologie économique, la sociologie économique, l’histoire économique et la microéconomie. Économie informelle, extension du marché, droits de propriété, décomposition du salariat, droits sur l’environnement sont parmi ses principaux objets d’étude. Elle connaît un renouveau récent à l’échelle mondiale.
Cet ouvrage constitue la première synthèse disponible en français. À l’aide d’une relecture des classiques et de nombreux travaux récents, il applique l’approche ethnographique aux principaux domaines de l’économie : le don, le marché et la monnaie, la consommation et l’entreprise, le travail. Il montre ensuite la nécessité de cette approche pour comprendre l’économie postcommuniste et la globalisation.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°487
Parution : avril 2007
ISBN : 9782707149176
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Florence WEBER

Florence Weber, anthropologue et sociologue, est professeur à l’École normale supérieure (Ulm) et directrice du département de sciences sociales.

Caroline DUFY

Caroline Dufy, agrégée de sciences économiques et sociales, spécialiste de la Russie postcommuniste, enseigne à l’Institut d’études politiques de Bordeaux.

Extraits presse

« Cette approche originale [ les auteurs insistent sur la dimension symbolique de la consommation, examinent les définitions sociales du travail et le déplacement du curseur entre travail rémunéré et travail non rémunéré ] permet d'aborder de manière nouvelle les questions de la fin éventuelle de l'ordre salarial et de l'économie souterraine, redonnant de la profondeur à des débats qui tendent à s'enliser. »
ENTREPRISE ET CARRIÈRES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - De l’anthropologie à l’ethnographie économique - L’analyse ethnographique des grandes transformations - I / Un regard éloigné - L’héritage de l’anthropologie économique - Formalistes et substantivistes - Vers l’ethnographie économique - La crise de l’anthropologie, et après - Sphères sociales et spécialisation disciplinaire - Deux Grands Partages emboîtés - Qu’est-ce que l’ethnographie économique ? - Des mondes imbriqués - Rationalités pratiques - Des légitimités parallèles : la caste, le club, l’État et le marché - Le cadre des transactions - Calculer : façons de faire, façons de penser- II / Des concepts universels - Les choses et les personnes - Le don : droit et intérêt - Le hau : esprit des choses ou relation entre les choses ? - Le gage et le nexum : des choses personnelles - Des choses inaliénables - La pluralité des échanges non marchands - Le potlatch comme lutte de prestige : établir la hiérarchie - Le double circuit de la kula et la réciprocité rituelle - Le temps, la dette et la domination personnelle - Existe-t-il un don pur ? - Il n’y a pas de paradigme du don - III / Marchés et monnaies - Le marché : un espace, un modèle, des pratiques - De la place de marché aux transactions marchandes - Les nouvelles frontières du marché - Le marché : une fiction active - Les pratiques de troc - La monnaie : fonctions, formes, usages - Fonctions de la monnaie et partage disciplinaire - La monnaie primitive - Un continuum de monnaies ? - Le dualisme monétaire, une illusion d’optique ? - Des monnaies multiples - Vers une théorie générale des échanges - IV / Consommateurs et entrepreneurs - La consommation de masse : un débat théorique - Fétichisme de la marchandise et aliénation - Le primat réaffirmé du symbolique - Un tournant pratique - Une histoire des biens et de la demande - L’entrepreneur capitaliste vu du Sud - De l’entreprise capitaliste à l’entrepreneur indigène - Du commerce ethnique aux réseaux - Réseaux d’entreprises et territoires - La confiance et le crédit - L’État économique -V / Les définitions sociales du travail -La production - De la contrainte écologique à la production de l’environnement - Droits de propriété - La question de l’esclavage - La fin de l’ordre salarial ? - Le partage des rémunérations -Le travail de reproduction - Production et reproduction dans la société industrielle - L’économie domestique et les institutions - Le care est-il du travail ? - Économie informelle et politiques sociales - VI / Les grandes transformations - À l’Est, après 1989 - La brutalité des changements économiques - Expliquer l’effondrement du système - La thérapie de choc ou le choc sans thérapie - Un capitalisme bureaucratique - La colère sociale : un silence assourdissant - Marché, troc et économie informelle : des frontières mouvantes - Du développement à la globalisation - La faillite consommée du développement, et après ? - L’ajustement structurel imposé par le FMI et la Banque mondiale - Vers une ère postdéveloppement ? - Globalisation, mouvements financiers et inégalités - La globalisation : une érosion de la localité ? - ONG et galaxie altermondialiste -Conclusion - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

ECONOMY ETHNOGRAPHY




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites