Histoire de la Turquie contemporaine - Hamit BOZARSLAN

Histoire de la Turquie contemporaine

Hamit BOZARSLAN

La Turquie, candidate depuis 2004 à l’entrée dans l’Union européenne, occupe souvent la « une » de l’actualité. Dirigée par un gouvernement conservateur, elle dispose de structures formellement démocratiques, mais connaît, notamment depuis le tournant des années 2010, un virage autoritaire. Ouverte sur le monde, elle ne s’enferme pas moins dans un syndrome de « forteresse assiégée », dont la « sécurité nationale » serait menacée aussi bien par les ennemis extérieurs qu’intérieurs. Ses politiques étrangères, notamment dans le monde arabe, contrastent souvent avec les alliances qui la lient à l’Occident.
Ce livre apporte des clefs pour comprendre cette situation et ses contradictions, en suivant l’évolution du pays tout au long du XXe siècle et au début du XXIe siècle. En proposant une information fiable et une lecture synthétique de l’histoire récente de la Turquie, il permet aux lecteurs de langue française de mieux comprendre la place que ce pays occupe sur la scène mondiale.

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 7,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°387
Parution : mai 2016
Format : EPub
ISBN papier : 9782707188861 ISBN numérique: 9782707191885

Hamit BOZARSLAN

Docteur en histoire et en science politique, Hamit Bozarslan est directeur d’études à l’EHESS. Il est notamment l’auteur de Conflit kurde (Autrement, 2009), Une histoire de la violence au Moyen-Orient. De la fin de l'Empire ottomanà Al-Qaïda (La Découverte, 2008), 100 mots pour dire la violence dans le monde musulman (Maisonneuve et Larose, 2005) et Histoire de la Turquie. De l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015). Ses travaux actuels portent sur la sociologie historique et politique du Moyen-Orient.

Table des matières

Introduction
Prologue : Le XIXe siècle ottoman
I / Le règne d’Union et Progrès (1908-1918) et la guerre de l’Indépendance (1919-1922)

L’émergence des Jeunes-Turcs
Le Comité Union et Progrès au pouvoir
Le nationalisme d’Union et Progrès - La Première Guerre mondiale et l’extermination des Arméniens
1919-1922 : La guerre de l’Indépendance
II / L’État kémaliste : de l’abolition du sultanat au pluralisme politique (1922-1950)
Le régime de parti unique
Le kémalisme, l’héritage ottoman et la politique religieuse
Le nationalisme kémaliste
Les résistances
Le kémalisme, les kémalismes…
La présidence d’Iÿsmet Iÿnönü
Les politiques discriminatoires à l’égard des minorités et l’antisémitisme
Le passage au pluralisme politique
III / Le multipartisme et les régimes militaires (1950-1983)
Le rapprochement avec l’Occident
Dépendances et crises économiques
1950 : la décennie démocrate
1960 : le régime des « colonels »
Les radicalismes des années 1960
Le régime militaire de 1971
1973-1980 : les années de l’ingouvernabilité
La violence
Le coup d’État de 1980
IV / Les décennies de crise (1983-2002)
1983-1991 : les années ANAP
La fragmentation politique : 1991-1999
La question kurde
L’islam politique
La question alévie
Les bandes en uniforme et l’évolution de la droite radicale
Derrière la fragmentation, des solidarités informelles
L’introuvable société civile
Le rôle de l’armée
La nouvelle ingénierie du pouvoir
1998-2002 : un dernier acte nommé Ecevit
Épilogue : le 3 novembre
2002-2006
Conclusion
Postface / Du kémalistme au système Erdogan
Chronologie
Les principaux partis politiques en 2016
Bibliographie sélective

Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites