Un sociologue à l'usine
Textes essentiels pour la sociologie du travail

Donald ROY

Le sociologue américain Donald Roy occupe une place toute particulière dans la sociologie du travail : issu d’un milieu populaire, il a exercé de nombreux emplois d’ouvrier tout en poursuivant ses études supérieures, puis ses travaux de chercheur. Cela l’a amené, en 1944-1945, à enquêter dans une usine de construction mécanique, sur le « freinage ouvrier » – la limitation volontaire de la production par les travailleurs – et d’autres aspects du travail (satisfactions symboliques, coopération et conflits entre ouvriers ou avec la maîtrise, etc.). Ce recueil présente pour la première fois au public francophone les articles issus de cette enquête, devenus des classiques de la sociologie du travail. Le lecteur appréciera la vivacité des scènes observées et des propos rapportés par Roy, mais aussi son souci de rigueur dans l’analyse. Toutes ces qualités en font un livre indispensable à tous les étudiants et chercheurs en sociologie et en ethnologie.

Version papier : 15,30 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Grands Repères Classiques
Parution : février 2006
ISBN : 9782707145840
Nb de pages : 256
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Donald ROY

Donald Roy (1911-1980) a enseigné la sociologie à l’université Duke de Durham, en Caroline du Nord. Il est l’auteur de nombreux articles sur le monde ouvrier et le syndicalisme américains, dont plusieurs sont devenus des classiques.

Extraits presse

« L'auteur, qui a gardé jusqu'à sa mort, en 1980, une prédilection pour les enquêtes de terrain, se révèle particulièrement à l'aise avec un milieu dont il se sentira toujours proche. »
ENTREPRISE & CARRIÈRES

« Alors doctorant à l'université de Chicago, influencé par la démarche ethnographique d'Everett Hugues, Donald Roy comprend qu'il peut mettre à profit l'un de ces emplois de "dernier rang" qui lui permettent, depuis de longues années, de financer ses études. Il note alors chaque soir les faits et gestes, les conversations du jour. Ce travail d'observation participante donne lieu à quatre articles marquants, réunis dans cet ouvrage. »
SCIENCES HUMAINES

« Un sociologue à l'usine rassemble des articles sur le travail ouvrier, écrits au début des années 1950 par le sociologue américain de Chicago, Donald Roy. Bien que jamais traduit jusqu'ici, ces articles eurent un tel retentissement dans la communauté scientifique concernée qu'ils furent, de suite, connus par les sociologues français qui, dans l'immédiat après-guerre, s'orientèrent vers l'étude du travail en usine (G. Friedman, A. Touraine...)
ESPRIT

« Chacun de ses texes se lit comme une histoire, accessible à tout un chacun. Les chercheurs constateront que l'ont peut produire des résultats qui sont des acquis tangibles des sciences sociales sans pour autant se croire obligé de multiplier les publications plus ou moins contraintes. Enfin, le grand public, aussi bien que les spécialistes, découvriront un continent disparu, celui d'une production usinière qui, en large partie, échappe encore à la rationalisation taylorienne. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE

« Les sociologues du travail connaissaient déjà l'oeuvre importante de Donald Roy mais, en dehors du très classique "Quota Restriction and Goldbricking in a Machine Shop" dont une traduction fut publiée dans la revue "Sociétés contemporaines" (n°40, 2000), ses autre textes restaient difficilement accessibles à un plus large public. Avec ce recueil d'articles écrits entre 1952 et 1980, Jean-Pierre Briand et Jean-Michel Chapoulie réparent, enfin, cette injustice éditoriale. »
ESPACES TEMPS.NET

« Pour beaucoup de sociologues formés dans les années 1960, trouver réunis les principaux textes de Donald Roy est un évènement. Comme le rappelle Jean-Michel Chapoulie dans son introduction, son étude sur le freinage ouvrier réalisée à la fin des années 1940 a servi à l'apprentissage de nombreux étudiants. La traduction, contrôlée et révisée par Jean-Pierre Briand et Jean-Michel Chapoulie de six articles pour la plupart inédits en France, est particulièrement bienvenue, à la fois au titre de l'histoire de la construction de l'analyse en sociologie du travail et pour les questions, encore très actuelles, que soulève Roy à partir de ses observations de terrain. De ce point de vue, son expérience est considérable. [...] Les textes de Roy pourraient ainsi constituer une bonne base de départ pour une histoire encore à écrire de l'étude sociologique du travail. »
REVUE FRANÇAISE DE SOCIOLOGIE

PRESSE

 

Table des matières

Introduction,par Jean-Michel Chapoulie - Un sociologue d’inclination prolétarienne dans les États-Unis des années 1940 et 1950 - Le travail ouvrier dans les usines autour de 1944 - Les sciences sociales et le travail ouvrier de Mayo au mouvement des relations humaines - Une analyse centrée sur les groupes d’ouvriers ? - Bibliographie de Donald Roy - Note sur la traduction, par Jean-Pierre Briand - 1. Deux formes de freinage dans un atelier d’usinage : respecter un quota et tirer au flanc - La structure bimodale de la production - Le respect d’un quota - « Le temps gaspillé » en fonction du quota - Une évaluation du freinage résultant du quota - Comment tirer au flanc en travaillant aux pièces - Le travail au ralenti - Le freinage du travail aux pièces par les tire-au-flanc : un essai d’évaluation - Tirer au flanc en travaillant à la journée - Le freinage dans les retouches - Essai d’évaluation de la limitation de la production dans le travail non remunéré aux pièces - Résumé et conclusion - 2. Satisfaction au travail et gratification sociale procurées par la réalisation de quotas de production : une analyse du caractère incitatif du travail aux pièces - 3. L’efficacité et les « arrangements » : travail aux pièces et relations informelles entre groupes dans un atelier d’usinage - Les régleurs - Les contrôleurs de qualité - Les magasiniers de l’outillage - Les approvisionneurs - Les pointeuses - Interactions entre les opérateurs et les groupes de services - Les principales catégories de tâches - Nouvelles règles, nouveaux systèmes - Conclusions - 4. Coopération et conflit dans l’usine : quelques observations et questions concernant la conceptualisation des relations entre groupes dans les structures sociales soumises à une organisation bureaucratique - Coopération et conflit entre opérateurs et groupes de services - Les conflits entre opérateurs et contrôleurs de qualité - Le conflit entre les opérateurs et les magasiniers de l’outillage - Les frictions avec les autres groupes de services - Conflit et coopération avec la maîtrise de l’atelier - Les conflits entre les opérateurs et les autres groupes d’encadrement - Les variations du comportement individuel dans les relations intergroupes - Les conflits à l’intérieur du groupe des opérateurs - Résumé et questions - Où est le groupe ? - Qu’est-ce qu’un groupe ? - Quand y a-t-il groupe ? - Jusqu’à quel point est-ce un groupe ? - Groupe ou relations inter-groupes - 5. « L’heure de la banane » : la satisfaction dans le travail et l’interaction libre - L’équipe de travail - Le travail - Le travail comme jeu - L’activité sociale libre dans l’équipe : les moments et les thèmes - Les moments - Les thèmes - Le « vendredi noir » : la désintégration du groupe - Conclusions - Applications pratiques - Considérations théoriques -6. Le sexe à l’usine : relations hétérosexuelles informelles entre les chefs d’équipe et leurs groupes de travail - Le cas de Harry et Pete - 7. À propos de Manufacturing Consent :Changes in the Labor Process under Capitalism de Michael Burawoy - Postface,par Howard S. Becker.