Sociologie de Bordeaux

Émile VICTOIRE

Bien que le port et surtout la vigne comptent encore dans l’économie et dans la sociologie de la ville, Bordeaux ne se réduit plus à l’image convenue d’une ville de marchands et de bourgeois. Aujourd’hui, l’agglomération bordelaise déborde les frontières de la cité historique et elle en fait une ville plus « américaine » et plus moderne que ne le laissent penser les clichés attachés à son histoire et à sa mémoire provinciales. De nouvelles industries et de nouvelles classes moyennes de services émergent dans une agglomération où se constituent aussi des enclaves de pauvreté. L’ancienne bourgeoisie de négociants laisse progressivement la place à une classe dirigeante politico-administrative qui tient le destin de la ville entre ses mains.
La nouvelle édition de cet ouvrage, complètement actualisée, essaie de montrer comment la ville fonctionne et comment elle se transforme.

Version papier : 10 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°492
Parution : janvier 2014
ISBN : 9782707178183
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707189288

Émile VICTOIRE

Émile Victoire est l’auteur collectif de cette Sociologie de Bordeaux rédigée par Charles-Henry Cuin, François Dubet, Didier Lapeyronnie, Thierry Oblet, Sandrine Rui, Agnès Villechaise et Joël Zaffran, tous enseignants-chercheurs à l’université Victor-Segalen-Bordeaux-II.

Extraits presse

« Dense mais passionnant, aux antipodes des thèses parfois abstraites et jargonantes des sociologues. [...] Un beau sujet pour les législatives. Et une rude tâche en prévision pour les élus. »
SUD OUEST

« Qui connait a réalité sociologique de l'agglomération bordelaise ? A la fois beaucoup de gens et pas grand monde, car cette rélité est en constante évolution. Pour s'en convaincre, il suffit de se plonger dans le petit livre Sociologie de Bordeaux, que vient de publier un collectif de sociologues de Bordeaux 2, sous la signature clin d'oeil d'Emile Victoire. »
SUD OUEST

« Bordeaux se préte volontiers à ces déambulations, tant par la douceur du climat océanique que par tous les chemins possibles qu'offre la ville, des grandes artères classiques à la moins conforme et plus animée place Saint-Michel en passant par la Garonne. Il n'en est que plus intéressant de confronter les impressions - et les clichés - que chacun peut avoir de Bordeaux à une anlyse à la fois synthètique par la forme et approfondie par le contenu, comme celle livrée ici par "Emile Victoire". Derrière ce nom, qui semble d'un autre temps, s'abrite une équipe de sociologues de l'université de Bordeaux dont les travaux propres servent notamment de fondements à ce "Repères". Le caractère collectif du travail n'affecte en rien le style d'écriture, sans rupture et très accessible, comme y invite la collection. On pressent que certains développements tiennent également à la familiarité ordinaire des sociologues avec la ville, telle une éthnographie quotidienne. [...] Le propos à la fois dense et plaisant devient une invite à une nouvelle promenade en ville, assurément avec un regard plus acéré. »
LE MONDE DES LIVRES

 

Table des matières

Introduction
I / Histoire et mémoire de Bordeaux

La vigne et le port
La bourgeoisie bordelaise
Le siècle industriel
Le développement politique et la ville de services
II / La donne socioéconomique
De la ville à la métropole
Bordeaux-ville - Bordeaux-métropole
Du patrimoine à l’innovation
La fragilité de l’héritage patrimonial - La résistance du tertiaire - La nouvelle donne industrielle et scientifique
Sort collectif et destins individuels
Une stratification sociale déséquilibrée - Une ville riche avec beaucoup de pauvres
III / Classes et milieux sociaux
La ville et les classes
La répartition des classes sociales - Les trois villes - Le poids politique et urbain des classes moyennes
Classes et vie urbaine
La « ville émergente » - La banlieue - La ville-centre
IV / Qui gouverne ?
Fondements et dynamiques du « chabanisme »
Le « prototype du grand notable » - Intégration des élites et des corps intermédiaires - Le « pacte de Bordeaux » - La décentralisation et l’épuisement du pouvoir
Rationalisation administrative et concurrence politique
Technocratie éclairée et coalition de projets - Continuité communautaire et concurrence politique retrouvée
Le pouvoir à l’épreuve d’une sphère publique locale émergente
Professionnalisation et démultiplication de l’espace médiatique - Aux débats, les citoyens ! - Extension du domaine des luttes - Vote local, vote national

V / Politiques urbaines
La planification urbaine
Le projet métropolitain
La course à l’étalement urbain - Peut-on croire dans le renouvellement urbain ? - Le centre de Bordeaux : une gentrification contrôlée au nom de la mixité sociale ? - Le « grand contournement »
Conclusion
Annexe
Repères bibliographiques
.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites