Norbert Elias - Alain GARRIGOU, Bernard LACROIX

Norbert Elias
La politique et l'histoire

Alain GARRIGOU, Bernard LACROIX

Cet ouvrage est le premier livre en langue française consacré à Norbert Elias. Depuis une vingtaine d'années, le sociologue allemand - devenu un intellectuel européen avant la lettre - a pourtant largement inspiré les sciences sociales, l'histoire, la sociologie et la science politique. Peu d'auteurs sont autant cités, même si Elias n'est pas toujours bien compris.
À travers une approche pluridisciplinaire qui s'inspire de son hostilité aux clivages institutionnels, Norbert Elias, la politique et l'histoire rassemble des spécialistes français et étrangers d'horizons divers, dont des anciens collaborateurs d'Elias lui-même. Paraissant à l'occasion du centenaire de sa naissance, ce livre est non seulement un hommage, mais une exploration de l'œuvre à travers les rapports qu'elle entretien avec la biographie de son auteur et les pensées qui ont accompagné sa formation (comme celles de Nietzsche ou de Weber), ainsi qu'une mise à l'épreuve des concepts et des résultats des travaux d'Elias sur la civilisation, la violence, le sport, l'art, la nation, la formation de l'État ou celle de l'individu moderne. Enfin, les auteurs tentent d'appliquer ces concepts et ces résultats à de nouveaux objets, confirmant la fécondité d'une pensée qui accède aujourd'hui à une reconnaissance de plus en plus grande.

Version papier : 26 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Armillaire
Parution : avril 1997
ISBN : 9782707126993
Nb de pages : 320
Dimensions : 135 * 220 mm

Alain GARRIGOU

Alain GARRIGOU

Alain Garrigou, agrégé d’histoire et de science politique, est professeur à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il a notamment publiéLe Vote et la vertu (Presses de Sciences Po, 1992 ; rééd. poche Histoire sociale du suffrage universel en France, 1848-2000, Seuil, « Points », 2002), Norbert Elias, la politique et l’histoire (dir. avec Bernard Lacroix, La Découverte, 1997), Les Élites contre la République (La Découverte, 2001), L’Ivresse des sondages (La Découverte, 2006), Mourir pour des idées (Les Belles Lettres, 2010) et Manuel anti-sondages (avec Richard Brousse, La ville brûle, 2012). Il a fondé l’Observatoire des sondages (2009) et collabore au Monde diplomatique sur son blog « Régime d’opinion ».

Bernard LACROIX

Bernard Lacroix est professeur émérite de sciences politiques à l'université de Paris-X-Nanterr et membre senior honoraire de l'Institut universitaire de France. Il a publié notamment L'utopie communautaire (PUF, 2eédition 2006), et Durkheim et le politique (PFSP, 1981), ainsi qu'en collaboration Le président de la République. Usages et genèses d'une institution avec Jacques Lagroye (PFNSP, 1992) et Norbert Elias, la politique et l'histoire avec Alain Garrigou (1997).

Table des matières

Introduction : Norbert Elias, le travail d'une œuvre - I. Elias et son temps - 1. Portrait sociologique de l'auteur - Être ou ne pas être, une expérience récurrente - Les ambitions de l'esprit - Les blessures de l' histoire - L'étau de la double contrainte - 2. Le concept de rationalisation : de Max Weber à Norbert Elias - 3. Enchaînements et régularités dans les « sciences de la culture » : en suivant Friedrich Nietzsche, Max Weber, Norbert Elias - L'inadéquation du modèle mécaniste aux sciences de la culture - L'obstacle des métaphysiques récurrentes dans les sciences de la culture - 4. Le « grand jeu » de la société - La society et la sociogenèse du sport - D'une activité sociale à la construction sociologique de la société - Le jeu et la distanciation - II. Habitus et processus - 1. Civilisation, Formation de l'État et premier développement du sport moderne - 2. Processus de civilisation et processus national chez Norbert Elias - Autocontrainte et rationalité - La culture du « bourgeois gentilhomme » - L' homme de lettres, l'universel et le politique - Civilisation conjugale et contrôle des naissances - 3. Norbert Elias et la construction des groupes sociaux : de l'économie psychique à l'art de se regrouper - L'économie psychique ou l'anti-Homo clausus - L'art de se regrouper - L'ère des groupes sociaux - 4. Éléments pour une théorie de l'individuation . Quand le domestique Mozart de prenait pour un libre artiste - La tentation d'une lecture biographique - Un algorithme naturalisé - Pour un historicisme sociologique - L'allongement des chaînes d'interdépendance - Effets de cliquet et effets de rémanence - 5. L'envers de la médaille : les processus de décivilisation - L'Holocauste - La société contemporaine devient-elle plus violente ? - La « société permissive » - Les processus de décivilisation à travers les générations - III. Perspectives contemporaines - 1. Sociogenèse de la profession politique - Notables et partisans - Rivalités sociales et carrières électives - La politique contre l'amateurisme - 2. Le président de la République : Configuration et position prééminente - L'avènement de la Ve République, ou l'apparition d'une tension autour des modes de légitimation de l'action publique - De Gaulle stratège ? - Une configuration de jeu incertaine - La définition du rôle présidentiel comme objet des luttes autour des modes de légitimation de l'action publique - 3. Le goût de la violence - Le paradoxe des gymnastes - Elias et le modèle de la conscience dédoublée - Conclusion - 4. Penser avec Elias.