Les produits financiers dérivés

Yves JÉGOUREL

Instruments de couverture des risques utiles aux entreprises ou outils déstabilisants aux mains des spéculateurs, les produits dérivés représentent un champ d’études obligé pour quiconque s’intéresse au monde de la finance. L’objectif de cet ouvrage est d’offrir au lecteur une vision simple et quasi exhaustive des contrats d’échange (swaps), des contrats à terme (futures) et des options, mais aussi une présentation claire de la façon dont ils peuvent être utilisés afin de couvrir les risques réels ou financiers.
La crise financière de 2008 a mis en lumière que certains dérivés pouvaient grandement favoriser l’instabilité financière, tandis que la flambée du prix des matières premières jusqu’en 2014 et l’important rebond de 2016 se sont en partie fondés sur l’utilisation de contrats à terme et autres dérivés. Nécessaires, mais dangereux : ces deux mots résument toute l’ambiguïté de ces produits dérivés et de nombre de « solutions de marché ».
Enfin, cet ouvrage répond à deux questions intimement liées : dans quelle mesure les produits dérivés demeurent-ils un vecteur de déstabilisation de la sphère dite « réelle » et comment comprendre cette financiarisation qui ne semble pas avoir de limites ?

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°422
Parution : novembre 2017
ISBN : 9782707196989
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Yves JÉGOUREL

Yves Jégourel est maître de conférences en économie à l’université Bordeaux, membre du Laboratoire d’analyse et de recherche en économie et finance internationales (LAREFI) et senior fellow à l'OCP Policy. Spécialiste de l'économie et de la finance des matières premières, il est directeur du master 2e année « Banque, finance et négoce international » de l'université de Bordeaux.

Extraits presse

« Dans un langage démystificateur, l'auteur décrypte cet univers jonché de technicités, qui s'étend des options aux contrats d'échange, en passant par les contrats à terme. »
LE TEMPS

14/10/2010 - Le Temps

 

Table des matières

Introduction
I / Les produits dérivés et leurs marchés

Des produits dérivés aux multiples facettes
Des produits dérivés : pour quoi faire ? - Les contrats à terme - Les options - Les swaps
Des marchés dérivés en pleine expansion
Marché de gré à gré et marché organisé - La structure des marchés de produits dérivés
II / Les swaps
Les swaps de change
Le swap cambiste - Le swap de devises
Les swaps de taux
Les enjeux d’un swap de taux traditionnel - La diversité des swaps de taux
Les swaps de crédit
Les swaps sur événement de crédit - Les swaps sur rendement total
Les swaps de matières premières
III / Les futures
Les spécificités du marché des contrats à terme
Le fonctionnement particulier du marché des contrats à terme - Des contrats à terme aux modalités de fonctionnement variées
Quelques éléments de gestion des risques par l’utilisation des futures
Une situation idéale - Le problème d’échéances différentes - Faut-il couvrir en totalité la position sur le sous-jacent ?
IV / Les options
L’utilisation des options de première génération
Les stratégies optionnelles de base - Des précisions indispensables - Le prix de l’option
La diversité des produits optionnels
Les options sur produits boursiers - Les instruments optionnels de taux d’intérêt - Les options sur produits dérivés - Les options exotiques
Quelques stratégies optionnelles de couverture
Les stratégies de tunnel - Les stratégies d’écart
V / Les produits dérivés, instrument de couverture ou vecteur d’instabilité ?
Un transfert des risques et une diffusion de l’information renforcés
Des marchés financiers et de produits dérivés favorables à l’activité économique - Des marchés dérivés révélateurs de l’information privée
Des stratégies spéculatives facilitées
Produits dérivés et spéculation : un lien fusionnel - Les origines de ce lien : les produits dérivés comme soutien aux techniques spéculatives
Un risque individuel mieux géré, un risque systémique exacerbé
Un mimétisme des comportements favorisé - Une sous-estimation des risques encourus ou une prise de risque volontairement accrue ?
Repères bibliographiques.