Les déséquilibres financiers internationaux

Florence PISANI, Anton BRENDER

Face à l’énorme déficit de la balance courante américaine, les pays d’Asie comme les pays exportateurs de pétrole ont accumulé des excédents tout aussi spectaculaires. L’économie la plus riche de la planète emprunte ainsi massivement à des pays beaucoup moins développés. Comment en est-on arrivé là ? La situation est-elle aussi paradoxale qu’il y paraît ? Peut-elle se dénouer sans catastrophe ?
À ces questions, le présent ouvrage apporte des réponses qui vont parfois à l’encontre des idées reçues. Il démonte les mécanismes qui ont conduit à la formation des déséquilibres actuels, soulignant le rôle, dans un monde où les pressions déflationnistes sont fortes, des politiques économiques et des systèmes financiers. Certes, le dollar doit baisser dans les années qui viennent, mais les États-Unis ne sont pas menacés de faillite et leur devise n’est pas près de s’effondrer.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°491
Parution : mai 2007
ISBN : 9782707152497
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Florence PISANI

Florence PISANI

Florence Pisani est économiste chez Candriam Investors Group. Elle a publié, avec Anton Brender, chez Economica, Les Marchés et la croissance (2001) et La Nouvelle Économie américaine (2004) ; et dans la collection « Repères », Les Déséquilibres financiers internationaux (2007), La crise de la finance globalisée (2009), La crise des dettes souveraines (nouvelle éd., 2013), Monnaie, finance et économie réelle (2015) et L’Économie américaine (2018).

Anton BRENDER

Anton BRENDER

Anton Brender est professeur associé à l’université Paris-Dauphine. Il a publié dans la collection « Repères »La France face aux marchés financiers (2004) et La France face à la mondialisation (4eéd., 2004). Économiste chez Candriam Investors Group, il a également publié avec Florence Pisani, chez Economica, Les Marchés de la croissance (2001) et La Nouvelle Économie américaine (2004) ; enfin, dans la collection « Repères », Les Déséquilibres financiers internationaux (2007), La crise de la finance globalisée (2009), La crise des dettes souveraines (nouvelle éd., 2013), Monnaie, finance et économie réelle (2015) et L’Économie américaine (2018).

Extraits presse

Parmi les nombreux livres qui sont parus sur la crise ces six derniers mois, ce “Repères”, écrit par deux économistes de banque, s’attache plus spécifiquement à montrer le lien qui existe entre la prise de risque excessive d’une part, et les déséquilibres financiers internationaux d’autre part. Le premier élément a été favorisé par la déréglementation et l’innovation financière, tandis que le second est apparu avec les excédents commerciaux des économies émergentes. La crise actuelle est alors lue non pas seulement comme la crise de la finance dérégulée, mais aussi comme la crise de la finance globalisée, qui donne son titre au livre. Les mesures à prendre pour éviter que celle-ci ne se reproduise devraient donc inclure, expliquent les auteurs, à côté de mesures pour réglementer la finance, des mesures destinées à renforcer et à rééquilibrer le système financier international.

02/06/2009 - Jean Bastien - Non fiction

 

Table des matières

Introduction - I / Une marche chaotique vers la globalisation financière - Bretton Woods : une économie mondiale sans système financier - Les années 1970 : un bricolage dangereux - Les progrès de la libéralisation financière et les déséquilibres Nord-Nord des années 1980 - La libéralisation financière prématurée des pays émergents et les crises des années 1990 - II / Les ressorts des déséquilibres des années 2000 - D'une globalisation à l'autre - Les effets de la capacité d'absorption limitée des pays pétroliers - La réponse à la pression déflationniste des économies émergentes d'Asie - Un nouveau mercantilisme - III / La faiblesse financière des économies d'Asie - La place réduite des ménages dans la circulation financière - Des systèmes bancaires vulnérables - Le recours au levier du change - IV / Les économies occidentales face aux pressions déflationnistes du début des années 2000 - Des chocs déflationnistes absorbés surtout grâce à l'endettement des ménages - Une réponse puissante des ménages américains à la baisse des taux d'intérêt - La réponse contrastée des ménages européens - V / La globalisation au secours du dollar - Le rôle des autorités monétaires asiatiques - Le rôle de la globalisation financière - Le rôle de la spéculation - VI / Les limites de l'endettement américain - Une contrainte extérieure ? - La solvabilité des ménages américains en question - Conclusion - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

GLOBAL FINANCIAL IMBALANCES




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com