La connaissance dans les entreprises

Aurélie DUDEZERT

Pour le monde économique d’aujourd’hui, la création de valeur est issue principalement de l’exploitation de la connaissance de l’entreprise et non plus de l’exploitation et de la transformation de ressources naturelles.
Dans cet environnement, les connaissances de l’entreprise sont une ressource clef à gérer pour développer un avantage concurrentiel, mais pas une ressource comme les autres. Qu’est-ce que la connaissance dans l’entreprise ? Quels modes de management mettre en place pour la gérer ? À quels enjeux les entreprises doivent-elles faire face pour en gérant la connaissance ? Quel nouveau modèle d’entreprise annonce la prise en compte de la connaissance en tant que ressource clef ? Comment la gestion des connaissances réinterroge-t-elle les fondements de l’action collective ?
En adoptant une vue synthétique sur le sujet, cet ouvrage présente les évolutions de la gestion des connaissances, la situe dans l’histoire des approches et des pratiques du management et en discute les impacts socioéconomiques.

Cet ouvrage a été labellisé par le collège de labellisation de la FNEGE.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°609
Parution : janvier 2013
ISBN : 9782707174673
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Aurélie DUDEZERT

Aurélie Dudezert, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de Bordeaux et docteur de l’École centrale de Paris, est maître de conférences habilitée à diriger les recherches à l’École centrale Paris et responsable de l’équipe EPOCC. Spécialiste du management des connaissances et des systèmes d’information, elle développe ses travaux de recherche en collaboration étroite avec les entreprises.

Actualités

Extraits presse

Qu’y a-t-il de commun entre une machine à café et Facebook ? Pour l’entreprise, ce sont tous deux des systèmes de gestion des connaissances. A rebours de ce raccourci, la synthèse d’Aurélie Dudezert introduit à une évolution déterminante. Après une analyse des différentes conceptions de la connaissance comme actif mobilisable par l’entreprise, elle explore les formes organisationnelles des sociétés dont elles sont le centre, comme Google pour les services d'information ou Walmart pour la distribution. Les enjeux sont aujourd'hui loin d'être mineurs en termes de capacités d'action collective. En effet, l'impact de ces nouvelles organisations est désormais visible.

01/05/2013 - André Piriou - Le Monde diplomatique

 

Aurélie Dudezert présente, avec un grand sens pédagogique, l'abondante littérature scientifique et professionnelle consacrée au management des connaissances au sein des organisations. Elle s'intéresse particulièrement aux connaissances collectives - qualifiées de "connaissances organisationnelles" - et montre en quoi elles constituent une ressource clé des entreprises. Les théories et les modèles sont illustrés par de nombreux exemples concrets. L'auteur souligne ensuite les difficultés de conception et de fonctionnement des systèmes de gestion des connaissances (SGC), en retrace l'évolution (sous l'effet du groupware et des réseaux sociaux) et en révèle les multiples contingences. Elle montre la différence entre un manager des connaissances et un entrepreneur de la connaissance. L'émergence d'entreprises "orientées connaissances", comme WalMart et Google, et les enjeux attachés à la "perspective connaissance" sont finement analysés. L'ouvrage référence les textes fondateurs de ce champ encore partiellement défriché du management des entreprises. Un recueil précieux pour les managers d'aujourd'hui et encore plus demain.

01/05/2013 - Jean-Jacques Pluchart - Echanges

 

Le livre d’Aurélie Dudezert, maître de conférences habilitée à diriger les recherches en sciences de gestion à l’École centrale de Paris et responsable de l’équipe de recherche epocc (Équipe de recherche en économie et gestion sur les politiques de croissances fondées sur la connaissance) – lève le voile sur un aspect peu connu mais pourtant d’une importance capitale dans la vie d’une organisation (qu’il s’agisse d’une administration ou d’une institution) : la gestion des connaissances sous toutes leurs formes, connaissances qui excèdent d’ailleurs largement les frontières du droit de la propriété intellectuelle et industrielle. Dans le monde économique actuel, la création de valeur découle en majeure partie de l’exploitation de la connaissance de l’entreprise et non plus, comme autrefois, de l’exploitation et de la transformation de ressources naturelles. Dans cet environnement hyperconcurrentiel, les connaissances de l’entreprise (produites, transmises ou capitalisées par elle) sont une ressource capitale à protéger pour conquérir un net avantage sur les concurrents directs du même secteur de marché. Cependant, la connaissance n’est pas une ressource tout à fait comme les autres. L’un des mérites de l’ouvrage d’Aurélie Dudezert est de donner des clés de compréhension des modalités managériales émergentes spécifiques à la gestion de la connaissance, les nouveaux enjeux induits par celle-ci ainsi que les nouvelles formes d’entreprise et d’action collective qui sont esquissées. Le livre structuré en trois chapitres – respectivement intitulés « La connaissance organisationnelle : gérer l’ingérable » (pp. 9-38), « Le système de gestion des connaissances comme mode de gestion “classique” de la connaissance » (pp. 39-68) et « Réinventer l’organisation : le modèle de l’entreprise centrée connaissance » (pp. 69-98) – présente de manière synthétique et rigoureuse les évolutions de la gestion des connaissances, les resitue dans l’histoire des approches et des pratiques du management et tente d’en évaluer les conséquences sur le plan socioéconomique.

01/02/2013 - Alexandre Eyries - Questions de communication

 

Table des matières

Introduction / La connaissance comme nouvelle ressource clef
I / La connaissance organisationnelle : gérer l'ingérable

La connaissance dans l’organisation, une ressource qui interroge le rapport de l’individu à l’organisation
Trois premiers points de vue - Connaissance, individu et entreprise : l’approche cognitive de l’organisation
Les implications de l’émergence de la connaissance organisationnelle comme ressource clef pour l’entreprise
La nouvelle place de l’acteur - Les enjeux organisationnels de la gestion de la ressource connaissance
Définir ou ne pas définir ? Un choix, trois logiques de gestion
La connaissance comme ressource « classique » - Le flou pour l’acculturation et l’exploration - Une définition permettant le développement d’un nouveau modèle organisationnel
II / Le système de gestion des connaissances comme mode de gestion « classique » de la connaissance
Le système de gestion des connaissances : l’impossible cadrage de la connaissance
Une définition imparfaite - Le SGC : l’illusion du contrôle
L’opportunisme managérial : à chaque organisation son système de gestion des connaissances
Un SGC contingent - Piloter les SGC dans l’organisation
Les évolutions des SGC : du groupwareà l’entreprise centrée « connaissance »
III / Réinventer l'organisation : le modèle de l'entreprise centrée connaissance
Le modèle de l’entreprise centrée « connaissance » : les sources d’inspiration
De la gestion des connaissances à l’entreprise centrée connaissance - Les inspirations empiriques
Le nouvel idéal type en émergence
La nouvelle figure du salarié : le knowledge entrepreneur - De nouvelles formes d’encadrement - D’une logique d’action autoritaire à une logique d’action fondée sur la persuasion et le contrôle social
Les implications de ces nouvelles formes organisationnelles
Les risques inhérents au modèle - Quelles évolutions pour le modèle traditionnel ?
Conclusion / Quel avenir pour la perspective connaissance en management ?
Les avancées sur les enjeux organisationnels
Les apprentissages de la perspective connaissance
Nouveaux enjeux de la perspective connaissance
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

KNOWLEDGE IN COMPANIES




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com