L'économie du Japon

Évelyne DOURILLE-FEER

À partir de 1868, le Japon bascule du féodalisme à la modernité. Après la défaite de 1945, tendu vers l’objectif du rattrapage de l’Occident, il s’affirme par étapes comme puissance industrielle, commerciale et financière, accédant au statut de « deuxième grand » au début des années 1990. L’éclatement de la double bulle d’actifs, boursiers et immobiliers, plonge le Japon dans une décennie de crise complexe. Après une période de reprise, l’économie japonaise est heurtée de plein fouet par l’onde de choc de la crise des subprimes sur le commerce mondial. À peine remise, le triple choc de mars 2011 – tremblement de terre, tsunami et accident nucléaire – la fait vaciller.
Avec l’arrivée au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe, fin 2012, des perspectives de rebond s’esquissent. Son triptyque de politique monétaire hardie, de relance budgétaire active et de réformes structurelles parviendra-t-il à redynamiser l’économie ? Dans l’avenir, le Japon devra relever les défis du vieillissement démographique, de la sécurité nucléaire, de l’endettement public et d’une intégration harmonieuse en Asie.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°235
Parution : janvier 2014
ISBN : 9782707177629
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Évelyne DOURILLE-FEER

Évelyne Dourille-Feer, docteur en sciences économiques, ancienne étudiante à l'université de Keïo à Tokyo, diplômée des Langues orientales en japonais, spécialiste reconnue de l'économie japonaise, est économiste au CEPII, conseillère scientifique du Groupe d'analyses de la mondialisation et chargée de cours à l'INALCO.

Extraits presse

« Un bon outil pour comprendre les méandres de l'économie japonaise. »
ALTERNATIVES ECONOMIQUES

 

Table des matières

Introduction
I / Les piliers du système économique japonais (1868-1954)
1. De l’essor de l’époque Meiji à l’impasse militaire

La priorité à l’éducation
La boulimie technologique
L’épargne, vertu nationale
L’émergence des sogo shosha et des zaibatsu
2. La reconstruction (1945-1954)
Les grandes réformes
Les mesures d’urgence
Le revirement d’attitude de l’occupant
La toute-puissance du MITI
Un secteur financier sous haute surveillance
3. La flexibilité du modèle économique
Un système d’emploi pare-chocs
L’élasticité de la société duale
Pouvoirs et contre-pouvoirs au Japon
II / L'économie contemporaine (1955-2005)
4. Une croissance soutenue (1955-1990)

Le mouvement de bascule des moteurs de la croissance
Le moteur externe bridé
Les mutations de l’appareil productif
5. Drôle de crise et esquisse de reprise (1990-2005)
Le contexte de la crise
Une croissance erratique sur fond de chocs conjoncturels
La faible efficacité apparente des politiques monétaires et budgétaires
Les déséquilibres structurels
L’ébranlement du modèle
De la « drôle de crise » à la stabilisation?
Vraie ou fausse reprise 2002-2007 ?
6. Sortir des crises (2008-2013)
La fragilité de la dépendance aux exportations (2008-2009)
La triple catastrophe du 11 mars 2011
Les défis du Premier ministre Shinzo Abe
III / Le modèle japonais remis en cause ?
7. Le peuple le plus vieux du monde

L’expérience du vieillissement accéléré
Les retombées économiques
Les réformes et l’avenir des tempes argentées
8. Le remodelage de l’appareil productif
La redéfinition du périmètre industriel
Le recul de l’État « maître des horloges »
L’architecture des keiretsu
Les nouvelles méthodes de gestion des firmes
9. L’insertion internationale du Japon
La difficile internationalisation du Japon
Les progrès de la déréglementation financière
L'insertion du Japon dans les échanges et les investissements directs mondiaux
L'intégration du Japon en Asie
Conclusion
Glossaire
Repères bibliographiques.