Histoire de la Bourse - Paul LAGNEAU-YMONET, Angelo RIVA

Histoire de la Bourse

Paul LAGNEAU-YMONET, Angelo RIVA

Créée par le pouvoir royal après la débâcle du financier John Law, puis démantelée lors de la Révolution française, la Bourse de Paris acquiert ses traits caractéristiques sous Napoléon : dans un lieu officiel, les agents de change, commerçants et officiers ministériels bénéficient, jusqu’au démantèlement amiable de leur corporation en 1988, du monopole légal sur les transactions boursières.
À l’aube du XXIe siècle, la Bourse de Paris, transformée en société par actions, s’associe avec ses homologues amstellodamoise, bruxelloise, portugaise et le marché londonien de produits dérivés. En 2007, cet attelage paneuropéen fusionne avec la Bourse de New York. Désormais, la bourse parisienne est la filiale d’un groupe transatlantique, lui-même coté en bourse.
Adopter une perspective diachronique aide à se défaire des représentations en apesanteur de la « finance » qui entravent l’analyse comme la critique. Ainsi, ce livre explicite l’entrelacs de contingence et de nécessité qui fait l’histoire économique et sociale de la Bourse de Paris et des activités boursières en France.

Version papier : 10 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°591
Parution : janvier 2012
ISBN : 9782707157058
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707189363

Paul LAGNEAU-YMONET

Paul Lagneau-Ymonet est maître de conférences en sociologie (IRISSO-Université Paris-Dauphine). Ses travaux sont consacrés à l’histoire économique et sociale des activités boursières et aux transformations contemporaines des élites financières en France.

Angelo RIVA

Angelo Riva, historien et économiste, est professeur à l’European Business School dont il dirige le pôle de recherche en finance. Ses recherches portent sur l’évolution de longue période des systèmes financiers européens. Il est membre du conseil scientifique et du comité exécutif de l’équipement d’excellence D-FHI (Données financières historiques).

Extraits presse

Revenant aux origines de la Bourse, avec une majuscule, sous l'Ancien Régime et au système de Law, les auteurs suivent ses évolutions, les réorganisations dont elle fut l'objet, et les procès qui en émaillèrent le parcours sinueux. L'âge d'or, à la fin du XIXe siècle, fut aussi le temps de quelques krachs boursiers retentissants qui eurent de non moins retentissantes répercussions politiques. Dans la première moitié du XXe siècle, la Bourse dut s'adapter à la situation de la Première Guerre mondiale, traverser la grande dépression et s'adapter une nouvelle fois au deuxième conflit mondial. La Bourse dans « une économie financiarisée », constitue le dernier chapitre, des plus utiles pour se repérer dans le vaste monde de cette majuscule si controversée.

28/01/2012 - Gilles Heuré - Télérama

 

De la création d'un marché des titres publics en 1724 à la concurrence effrénée d'aujourd'hui entre plusieurs acteurs pour capter les transactions financières, on suit les différentes étapes de l'évolution de la Bourse en France. De quoi se plonger dans quelques éléments d'analyse surprenants, comme le débat sur les modalités de mise en oeuvre d'une taxe sur les transactions… en 1822, ou bien le fait que les mesures de contrôle les plus drastiques prises à l'encontre de la spéculation financière ont été l'oeuvre du régime de… Vichy. Cette approche historique est très accessible, mais elle laisse quelquefois un peu sur sa faim. On aimerait en savoir un peu plus sur la place de la finance et les batailles politiques qu'elle a suscitées et un peu moins sur les intermédiaires de la Bourse et leurs soucis corporatistes.

01/02/2012 - Christian Chavagneux - Alternatives Economiques

 

Il n’existait pas de synthèse récente sur l’histoire des marchés financiers de Paris : ce petit livre, à la fois riche et synthétique, vient combler cette (immense) lacune. Sa richesse vient d’abord de l’approche choisie : à eux deux, Paul Lagneau-Ymonnet et Angelo Riva combinent les métiers de l’historien, du sociologue et de l’économiste, et parviennent à articuler ces différents savoir-faire pour mieux décrire les enjeux et les ressorts de ces institutions bien particulières que sont les marchés financiers. [...] Généreusement pourvu en encadrés explicatifs et en tableaux et graphiques, doté d’une bibliographie très complète, cet ouvrage représente l’une des meilleures portes d’entrée dans l’histoire financière, utile à l’étudiant de licence, au chercheur ou au professionnel des marchés.

01/04/2013 - Patrice Baubeau - Vingtième siècle

 

Table des matières

Introduction
La bourse, un abrégé des affaires
Trois fonctions économiques - Un espace social
La bourse dans la longue durée
Une approche historique - Entre l’économie de marché et le capitalisme - La privatisation des transactions boursières
L’histoire de la bourse au prisme de l’intermédiation
Les formes de l’intermédiation - Les ambiguïtés de l’intermédiation
I / La création de la Bourse de Paris, entre crises de régime et restauration institutionnelles
La bourse d’Ancien Régime
L’institution de la Bourse de Paris
Les désordres du quasi-marché libre
La fin des offices - L’incontrôlable liberté
La réorganisation napoléonienne
La refondation de la bourse - Une institution « plus que privée »
L’institutionnalisation heurtée de l’organisation boursière
Le financement de la défaite impériale - La difficile conquête du collectif - Le fonds commun, clé de voûte corporative - L’affaire Forbin-Janson (1823) et le rappel à l’ordre boursier
II / L’essor de la Bourse de Paris (1830-1870)
La bourse des notables
La consolidation de la solidarité entre agents de change
La crise de 1830-1831 - L’affirmation contestée de la discipline corporative
L’envolée de la bourse sous le Second Empire
Du maintien de l’ordre boursier… - … aux tensions de la curée
La réorganisation inachevée de l’intermédiation boursière
Le procès de la Compagnie contre les coulissiers - La création des commis principaux - La sociétisation des charges
III / L’âge d'or (1871-1913)
La bourse « républicaine »
L’avènement de l’aristocratie de richesse mobilière
Les conséquences du krach de 1882
L’euphorie « Générale » - La légalisation des opérations à terme
L’éphémère libéralisation de l’intermédiation boursière
L’amoindrissement de la corporation - Les ratés de l’expérience libérale
Le marché parisien à la « Belle Époque »
Un marché bicéphale - Les établissements de crédit, géants de la bourse - La tentative avortée de suppression de la corporation
IV / La bourse dans la « grande transformation » (1914-1944)
L’impossible retour au « monde d’hier »
Les folles années - La montée en charge de l’État
Les jours noirs de la Grande Guerre
Endiguer la panique - Financer la guerre
La Bourse de Paris, entre deux guerres
Les agents se (re)mettent au change - Pas si fols- La bourse dans la Grande Dépression
La bourse vichyste
Les paradoxes d’une bourse défaite - La collaboration par légalisme - L’épuration par légalisme
V / Encadrement et décloisonnement (1945-1988)
Splendeurs et misères de l’économie administrée
La politique du crédit - Les limites de l’expansion - La déréglementation financière
Vers la consolidation parisienne des bourses françaises
L’absorption de la Chambre des courtiers en valeurs - La création de la Compagnie nationale des agents de change
La promotion de l’intermédiation boursière
La restauration de la bourse et la fin des agents de change
Les attaques contre la Compagnie - Les tentatives d’adaptation par les agents de change - Le délitement de l’ordre corporatif - La fin de la corporation
VI / La bourse dans une économie financiarisée
Le grand renversement
L’impératif de liquidité - L’économie bouleversée des bourses
La réorganisation nationale de l’intermédiation boursière
L’unification du marché national - L’unification des marchés parisiens
Les apories de la concurrence européenne
La création d’Euronext - L’achèvement du processus de démutualisation - L’européanisation paradoxale de la Bourse de Paris
La fin des bourses ?
Le marché d’instruments financiers - Les nouveaux entrants - Les conséquences de la directive MIF - Les effets délétères de la concurrence
Conclusion
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

A HISTORY OF THE STOCK EXCHANGE




Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com